Dimanche 10 Mai 2020 |

Dimanche 10 Mai 2020



Sujet — Adam Et L’Homme Déchu

SubjectAdam and Fallen Man

Texte D’or : I Corinthiens 15 : 22

« Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. »



Golden Text: I Corinthians 15 : 22

For as in Adam all die, even so in Christ shall all be made alive.




PDF Downloads:


Click here to play the lesson audio as you read:

Also available on YouTube or SoundCloud

████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée:


17     Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus Christ lui seul.

18     Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes.

19     Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes.

20     Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé,

21     Afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur.

Responsive Reading: Romans 5 : 17-21

17.     For if by one man’s offence death reigned by one; much more they which receive abundance of grace and of the gift of righteousness shall reign in life by one, Jesus Christ.

18.     Therefore as by the offence of one judgment came upon all men to condemnation; even so by the righteousness of one the free gift came upon all men unto justification of life.

19.     For as by one man’s disobedience many were made sinners, so by the obedience of one shall many be made righteous.

20.     Moreover the law entered, that the offence might abound. But where sin abounded, grace did much more abound:

21.     That as sin hath reigned unto death, even so might grace reign through righteousness unto eternal life by Jesus Christ our Lord.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Psaume 33 : 6-9

6     Les cieux ont été faits par la parole de l'Éternel, et toute leur armée par le souffle de sa bouche.

7     Il amoncelle en un tas les eaux de la mer, il met dans des réservoirs les abîmes.

8     Que toute la terre craigne l'Éternel ! Que tous les habitants du monde tremblent devant lui !

9     Car il dit, et la chose arrive ; il ordonne, et elle existe.

1. Psalm 33 : 6-9

6     By the word of the Lord were the heavens made; and all the host of them by the breath of his mouth.

7     He gathereth the waters of the sea together as an heap: he layeth up the depth in storehouses.

8     Let all the earth fear the Lord: let all the inhabitants of the world stand in awe of him.

9     For he spake, and it was done; he commanded, and it stood fast.

2. Genèse 1 : 26-28 (jusqu’à la 1ère,), 31 (jusqu’au 1er.)

26     Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

27     Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

28     Dieu les bénit,

31     Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon.

2. Genesis 1 : 26-28 (to 1st ,), 31 (to 1st .)

26     And God said, Let us make man in our image, after our likeness: and let them have dominion over the fish of the sea, and over the fowl of the air, and over the cattle, and over all the earth, and over every creeping thing that creepeth upon the earth.

27     So God created man in his own image, in the image of God created he him; male and female created he them.

28     And God blessed them,

31     And God saw every thing that he had made, and, behold, it was very good.

3. Genèse 3 : 1-13, 16, 17

1     Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?

2     La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.

3     Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

4     Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point;

5     Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

6     La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.

7     Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures.

8     Alors ils entendirent la voix de l'Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.

9     Mais l'Éternel Dieu appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ?

10     Il répondit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

11     Et l'Éternel Dieu dit : Qui t'a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger ?

12     L'homme répondit : La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j'en ai mangé.

13     Et l'Éternel Dieu dit à la femme : Pourquoi as-tu fait cela ? La femme répondit : Le serpent m'a séduite, et j'en ai mangé.

16     Il dit à la femme : J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.

17     Il dit à l'homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre : Tu n'en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,

3. Genesis 3 : 1-13, 16, 17

1     Now the serpent was more subtil than any beast of the field which the Lord God had made. And he said unto the woman, Yea, hath God said, Ye shall not eat of every tree of the garden?

2     And the woman said unto the serpent, We may eat of the fruit of the trees of the garden:

3     But of the fruit of the tree which is in the midst of the garden, God hath said, Ye shall not eat of it, neither shall ye touch it, lest ye die.

4     And the serpent said unto the woman, Ye shall not surely die:

5     For God doth know that in the day ye eat thereof, then your eyes shall be opened, and ye shall be as gods, knowing good and evil.

6     And when the woman saw that the tree was good for food, and that it was pleasant to the eyes, and a tree to be desired to make one wise, she took of the fruit thereof, and did eat, and gave also unto her husband with her; and he did eat.

7     And the eyes of them both were opened, and they knew that they were naked; and they sewed fig leaves together, and made themselves aprons.

8     And they heard the voice of the Lord God walking in the garden in the cool of the day: and Adam and his wife hid themselves from the presence of the Lord God amongst the trees of the garden.

9     And the Lord God called unto Adam, and said unto him, Where art thou?

10     And he said, I heard thy voice in the garden, and I was afraid, because I was naked; and I hid myself.

11     And he said, Who told thee that thou wast naked? Hast thou eaten of the tree, whereof I commanded thee that thou shouldest not eat?

12     And the man said, The woman whom thou gavest to be with me, she gave me of the tree, and I did eat.

13     And the Lord God said unto the woman, What is this that thou hast done? And the woman said, The serpent beguiled me, and I did eat.

16     Unto the woman he said, I will greatly multiply thy sorrow and thy conception; in sorrow thou shalt bring forth children; and thy desire shall be to thy husband, and he shall rule over thee.

17     And unto Adam he said, Because thou hast hearkened unto the voice of thy wife, and hast eaten of the tree, of which I commanded thee, saying, Thou shalt not eat of it: cursed is the ground for thy sake; in sorrow shalt thou eat of it all the days of thy life.

4. Hébreux 3 : 12, 13

12     Prenez garde, frère, que quelqu'un de vous n'ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.

13     Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui ! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché.

4. Hebrews 3 : 12, 13

12     Take heed, brethren, lest there be in any of you an evil heart of unbelief, in departing from the living God.

13     But exhort one another daily, while it is called To day; lest any of you be hardened through the deceitfulness of sin.

5. Matthieu 8 : 5-8, 10, 13

5     Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l'aborda,

6     Le priant et disant : Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup.

7     Jésus lui dit : J'irai, et je le guérirai.

8     Le centenier répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri.

10     Après l'avoir entendu, Jésus fut dans l'étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi.

13     Puis Jésus dit au centenier : Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri.

5. Matthew 8 : 5-8, 10, 13

5     And when Jesus was entered into Capernaum, there came unto him a centurion, beseeching him,

6     And saying, Lord, my servant lieth at home sick of the palsy, grievously tormented.

7     And Jesus saith unto him, I will come and heal him.

8     The centurion answered and said, Lord, I am not worthy that thou shouldest come under my roof: but speak the word only, and my servant shall be healed.

10     When Jesus heard it, he marvelled, and said to them that followed, Verily I say unto you, I have not found so great faith, no, not in Israel.

13     And Jesus said unto the centurion, Go thy way; and as thou hast believed, so be it done unto thee. And his servant was healed in the selfsame hour.

6. Éphésiens 5 : 14 (Réveille-toi)

14     Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera.

6. Ephesians 5 : 14 (Awake)

14     Awake thou that sleepest, and arise from the dead, and Christ shall give thee light.

7. Actes 17 : 24, 26-28

24     Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s'y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n'habite point dans des temples faits de main d'homme ;

26     Il a fait que tous les hommes, sortis d'un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure ;

27     Il a voulu qu'ils cherchassent le Seigneur, et qu'ils s'efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu'il ne soit pas loin de chacun de nous,

28     Car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être. C'est ce qu'ont dit aussi quelques-uns de vos poètes : De lui nous sommes la race...

7. Acts 17 : 24, 26-28

24     God that made the world and all things therein, seeing that he is Lord of heaven and earth, dwelleth not in temples made with hands;

26     And hath made of one blood all nations of men for to dwell on all the face of the earth, and hath determined the times before appointed, and the bounds of their habitation;

27     That they should seek the Lord, if haply they might feel after him, and find him, though he be not far from every one of us:

28     For in him we live, and move, and have our being; as certain also of your own poets have said, For we are also his offspring.



Science et Santé


1. 29 : 15-17

Ceux qui sont instruits dans la Science Chrétienne sont arrivés à la glorieuse perception du fait que Dieu est le seul auteur de l’homme.

1. 29 : 14-16

Those instructed in Christian Science have reached the glorious perception that God is the only author of man.

2. 332 : 4 (Père-Mère)-8

Père-Mère est le nom de la Divinité, nom qui indique Sa tendre relation à Sa création spirituelle. Comme l’exprima l’apôtre qui cita en les approuvant ces paroles d’un poète classique : « Nous sommes de Sa race. »

2. 332 : 4 (Father)-8

Father-Mother is the name for Deity, which indicates His tender relationship to His spiritual creation. As the apostle expressed it in words which he quoted with approbation from a classic poet: "For we are also His offspring."

3. 242 : 10-15

Il n’y a qu’un chemin qui mène au ciel, à l’harmonie, et en Science divine le Christ nous montre ce chemin. Ce chemin consiste à ne connaître aucune autre réalité — à n’avoir aucune autre conscience de vie — que le bien, Dieu et Son reflet, et à nous élever au-dessus des prétendus douleurs et plaisirs des sens.

3. 242 : 9-14

There is but one way to heaven, harmony, and Christ in divine Science shows us this way. It is to know no other reality — to have no other consciousness of life — than good, God and His reflection, and to rise superior to the so-called pain and pleasure of the senses.

4. 502 : 22-4

Genèse 1:1. Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

L’infini n’a pas de commencement. Ce mot commencement est employé ici pour exprimer le sens de le seul — c’est-à-dire l’éternelle vérité et l’éternelle unité de Dieu et de l’homme, y compris l’univers. Le Principe créateur — Vie, Vérité et Amour — c’est Dieu. L’univers reflète Dieu. Il n’y a qu’un créateur et qu’une création. Cette création consiste dans le déroulement d’idées spirituelles avec leurs identités qui sont incluses dans l’Entendement infini et à jamais réfléchies. Ces idées s’étendent de l’infinitésimal à l’infinité, et les idées les plus élevées sont les fils et les filles de Dieu.

4. 502 : 22-5

Genesis i. 1. In the beginning God created the heaven and the earth.

The infinite has no beginning. This word beginning is employed to signify the only, — that is, the eternal verity and unity of God and man, including the universe. The creative Principle — Life, Truth, and Love — is God. The universe reflects God. There is but one creator and one creation. This creation consists of the unfolding of spiritual ideas and their identities, which are embraced in the infinite Mind and forever reflected. These ideas range from the infinitesimal to infinity, and the highest ideas are the sons and daughters of God.

5. 282 : 32-35

Tout ce qui indique la chute de l’homme ou l’opposé de Dieu, ou l’absence de Dieu, est le rêve adamique, qui n’est ni Entendement ni homme, car ce rêve n’est pas engendré par le Père.

5. 282 : 28-31

Whatever indicates the fall of man or the opposite of God or God's absence, is the Adam-dream, which is neither Mind nor man, for it is not begotten of the Father.

6. 338 : 27-32

Jéhovah déclara que la terre était maudite ; et de cette terre ou matière jaillit Adam, bien que Dieu eût béni la terre « à cause de l’homme ». Il s’ensuit qu’Adam n’était pas l’homme idéal en faveur duquel la terre avait été bénie. L’homme idéal fut révélé au temps marqué et fut connu sous le nom de Christ Jésus.

6. 338 : 27-32

Jehovah declared the ground was accursed; and from this ground, or matter, sprang Adam, notwithstanding God had blessed the earth "for man's sake." From this it follows that Adam was not the ideal man for whom the earth was blessed. The ideal man was revealed in due time, and was known as Christ Jesus.

7. 302 : 20-26, 33-7

La Science de l’être révèle que l’homme est parfait, de même que le Père est parfait, parce que l’Ame, ou l’Entendement, de l’homme spirituel est Dieu, le Principe divin de tout être, et parce que cet homme réel est gouverné par l’Ame, non par les sens, par la loi de l’Esprit, non par les prétendues lois de la matière.

Même en Science Chrétienne, la reproduction par les idées individuelles de l’Esprit ne fait que réfléchir la puissance créatrice du Principe divin de ces idées. La réflexion, par la manifestation mentale, des formes innombrables de l’Entendement, formes qui peuplent le royaume du réel, est régie par l’Entendement, le Principe gouvernant la réflexion. La multiplication des enfants de Dieu ne vient d’aucun pouvoir propagateur dans la matière, elle est la réflexion de l’Esprit.

7. 302 : 19-24, 31-7

The Science of being reveals man as perfect, even as the Father is perfect, because the Soul, or Mind, of the spiritual man is God, the divine Principle of all being, and because this real man is governed by Soul instead of sense, by the law of Spirit, not by the so-called laws of matter.

Even in Christian Science, reproduction by Spirit's individual ideas is but the reflection of the creative power of the divine Principle of those ideas. The reflection, through mental manifestation, of the multitudinous forms of Mind which people the realm of the real is controlled by Mind, the Principle governing the reflection. Multiplication of God's children comes from no power of propagation in matter, it is the reflection of Spirit.

8. 307 : 25 (L’Entendement)-13

L’Entendement divin est l’Ame de l’homme et donne à l’homme la domination sur toutes choses. L’homme ne fut pas créé à partir d’une base matérielle et il ne lui fut pas enjoint d’obéir à des lois matérielles que l’Esprit ne fit jamais ; sa sphère d’action se trouve dans les statuts spirituels, dans la loi supérieure de l’Entendement.

Au-dessus du terrible vacarme de l’erreur, de ses ténèbres et de son chaos, la voix de la Vérité appelle encore : « Adam, où es-tu ? Conscience, où es-tu ? Demeures-tu dans la croyance que l’entendement est dans la matière et que le mal est entendement, ou demeures- tu dans la foi vivante qu’il n’y a et ne peut y avoir qu’un seul Dieu, et gardes-tu Ses commandements ? » Jusqu’à ce que la leçon que Dieu est le seul Entendement gouvernant l’homme ait été apprise, la croyance mortelle aura peur comme au commencement et se dérobera à la question : « Où es-tu ? » Cette question terrible : « Adam, où es-tu ? »* reçoit sa réponse par cet aveu venant de la tête, du cœur, de l’estomac, du sang, des nerfs, etc. :

« Me voici, recherchant le bonheur et la vie dans le corps, mais n’y trouvant qu’une illusion, un mélange de fausses prétentions, de faux plaisirs, de douleur, de péché, de maladie et de mort. »

* Bible anglaise

8. 307 : 25 (The)-13

The divine Mind is the Soul of man, and gives man dominion over all things. Man was not created from a material basis, nor bidden to obey material laws which Spirit never made; his province is in spiritual statutes, in the higher law of Mind.

Above error's awful din, blackness, and chaos, the voice of Truth still calls: "Adam, where art thou? Consciousness, where art thou? Art thou dwelling in the belief that mind is in matter, and that evil is mind, or art thou in the living faith that there is and can be but one God, and keeping His commandment?" Until the lesson is learned that God is the only Mind governing man, mortal belief will be afraid as it was in the beginning, and will hide from the demand, "Where art thou?" This awful demand, "Adam, where art thou?" is met by the admission from the head, heart, stomach, blood, nerves, etc.: "Lo, here I am, looking for happiness and life in the body, but finding only an illusion, a blending of false claims, false pleasure, pain, sin, sickness, and death."

9. 260 : 27-7

L’égoïsme et le sensualisme sont développés dans l’entendement mortel par les pensées qui constamment rapportent tout au moi, par les conversations concernant le corps et par l’attente d’y trouver toujours du plaisir ou de la douleur ; et cette éducation se fait au détriment de la croissance spirituelle. Si nous parons la pensée de vêtements mortels, elle perdra inévitablement sa nature immortelle.

Si nous recherchons le plaisir dans le corps, nous y trouvons la douleur ; la Vie, nous y trouvons la mort ; la Vérité, nous y trouvons l’erreur ; l’Esprit, nous y trouvons son opposé, la matière. Maintenant faites le contraire. Détournez votre attention du corps pour contempler la Vérité et l’Amour, le Principe de tout bonheur, de toute harmonie et de toute

immortalité. Fixez fermement votre pensée sur ce qui est permanent, bon et vrai, et vous le ferez entrer dans votre existence dans la mesure où cela occupera vos pensées.

9. 260 : 24-7

Selfishness and sensualism are educated in mortal mind by the thoughts ever recurring to one's self, by conversation about the body, and by the expectation of perpetual pleasure or pain from it; and this education is at the expense of spiritual growth. If we array thought in mortal vestures, it must lose its immortal nature.

If we look to the body for pleasure, we find pain; for Life, we find death; for Truth, we find error; for Spirit, we find its opposite, matter. Now reverse this action. Look away from the body into Truth and Love, the Principle of all happiness, harmony, and immortality. Hold thought steadfastly to the enduring, the good, and the true, and you will bring these into your experience proportionably to their occupancy of your thoughts.

10. 306 : 32-7

L’homme créé par Dieu, créé spirituellement, n’est ni matériel ni mortel.

Le père de toute discordance humaine fut le rêve adamique, le profond sommeil, pendant lequel naquit l’illusion que la vie et l’intelligence procèdent de la matière et entrent dans la matière. Cette erreur panthéiste, ce prétendu serpent, insiste encore sur ce qui est contraire à la Vérité, en disant : « Vous serez comme des dieux » ; c’est-à-dire, je rendrai l’erreur aussi réelle et éternelle que la Vérité.

10. 306 : 30-6

God's man, spiritually created, is not material and mortal.

The parent of all human discord was the Adam-dream, the deep sleep, in which originated the delusion that life and intelligence proceeded from and passed into matter. This pantheistic error, or so-called serpent, insists still upon the opposite of Truth, saying, "Ye shall be as gods;" that is, I will make error as real and eternal as Truth.

11. 529 : 20-7

D’où vient un serpent parleur et menteur, pour tenter les enfants de l’Amour divin ? Le serpent entre dans la métaphore uniquement comme symbole du mal. Il n’y a rien dans le règne animal qui représente l’espèce que l’on vient de décrire — un serpent parleur — et nous devrions nous réjouir de ce que le mal, sous quelque forme qu’il se présente, se contredise et n’ait ni origine ni soutien dans la Vérité et le bien. Comprenant cela, nous devrions posséder la foi nécessaire pour combattre toutes les prétentions du mal, parce que nous savons qu’elles sont sans valeur et irréelles.

Adam, synonyme d’erreur, représente la croyance à un entendement matériel. Il commence à exercer son empire sur l’homme avec modération, mais sa fausseté s’accentue et ses jours diminuent. Dans ce développement il devient manifeste que la loi immortelle et spirituelle de la Vérité est pour toujours opposée au sens matériel mortel.

En Science divine, l’homme est soutenu par Dieu, le Principe divin de l’être.

11. 529 : 21-6

Whence comes a talking, lying serpent to tempt the children of divine Love? The serpent enters into the metaphor only as evil. We have nothing in the animal kingdom which represents the species described, — a talking serpent, — and should rejoice that evil, by whatever figure presented, contradicts itself and has neither origin nor support in Truth and good. Seeing this, we should have faith to fight all claims of evil, because we know that they are worthless and unreal.

Adam, the synonym for error, stands for a belief of material mind. He begins his reign over man somewhat mildly, but he increases in falsehood and his days become shorter. In this development, the immortal, spiritual law of Truth is made manifest as forever opposed to mortal, material sense.

In divine Science, man is sustained by God, the divine Principle of being.

12. 323 : 20-30

Quand les malades ou les pécheurs se réveilleront et se rendront compte qu’il leur manque ce dont ils ont grand besoin, ils seront réceptifs à la Science divine qui gravite vers l’Ame, s’éloigne du sens matériel, détourne la pensée du corps, et élève même l’entendement mortel jusqu’à la contemplation de quelque chose de meilleur que la maladie ou le péché. La vraie idée de Dieu donne la vraie compréhension de la Vie et de l’Amour, ravit à la tombe sa victoire, ôte tout péché ainsi que la croyance mensongère à l’existence d’autres entendements, et détruit la mortalité.

12. 323 : 19-27

When the sick or the sinning awake to realize their need of what they have not, they will be receptive of divine Science, which gravitates towards Soul and away from material sense, removes thought from the body, and elevates even mortal mind to the contemplation of something better than disease or sin. The true idea of God gives the true understanding of Life and Love, robs the grave of victory, takes away all sin and the delusion that there are other minds, and destroys mortality.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████