Dimanche 12 Août 2018 |

Dimanche 12 Août 2018



Sujet — Ame

Texte D’or : Psaume 139 : 14



« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. »




PDF Downloads:


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Jonas 2 : 3-8, 10


3.     Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Éternel, et il m'a exaucé ; du sein du séjour des morts j'ai crié, et tu as entendu ma voix.

4.     Tu m'as jeté dans l'abîme, dans le cœur de la mer, et les courants d'eau m'ont environné ; toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi.

5.     Je disais : Je suis chassé loin de ton regard ! Mais je verrai encore ton saint temple.

6.     Les eaux m'ont couvert jusqu'à m'ôter la vie, l'abîme m'a enveloppé, les roseaux ont entouré ma tête.

7.     Je suis descendu jusqu'aux racines des montagnes, les barres de la terre m'enfermaient pour toujours ; mais tu m'as fait remonter vivant de la fosse, Éternel, mon Dieu !

8.     Quand mon âme était abattue au dedans de moi, je me suis souvenu de l'Éternel, et ma prière est parvenue jusqu'à toi, dans ton saint temple.

10.     J'accomplirai les vœux que j'ai faits : le salut vient de l'Éternel.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Psaume 19 : 8 (jusqu’au ;)

8     La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme ;

2. Psaume 25 : 1, 4, 15, 18, 20

1     Éternel ! j'élève à toi mon âme.

4     Éternel ! fais-moi connaître tes voies, enseigne-moi tes sentiers.

15     Je tourne constamment les yeux vers l'Éternel, car il fera sortir mes pieds du filet.

18     Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péchés.

20     Garde mon âme et sauve-moi ! Que je ne sois pas confus, quand je cherche auprès de toi mon refuge !

3. Genèse 32 : 24-28, 30

24     Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore.

25     Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche ; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.

26     Il dit : Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit : Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni.

27     Il lui dit : Quel est ton nom ? Et il répondit : Jacob.

28     Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.

30     Jacob appela ce lieu du nom de Peniel : car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée.

4. Ésaïe 59 : 1, 2, 10 (jusqu’à la 2ème,), 15 (L’Éternel)-17, 19-21

1     Non, la main de l'Éternel n'est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre.

2     Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l'empêchent de vous écouter.

10     Nous tâtonnons comme des aveugles le long d'un mur, nous tâtonnons comme ceux qui n'ont point d'yeux ; nous chancelons à midi comme de nuit,

15     … L'Éternel voit, d'un regard indigné, qu'il n'y a plus de droiture.

16     Il voit qu'il n'y a pas un homme, il s'étonne de ce que personne n'intercède ; alors son bras lui vient en aide, et sa justice lui sert d'appui.

17     Il se revêt de la justice comme d'une cuirasse, et il met sur sa tête le casque du salut ; il prend la vengeance pour vêtement, et il se couvre de la jalousie comme d'un manteau.

19     On craindra le nom de l'Éternel depuis l'occident, et sa gloire depuis le soleil levant ; quand l'ennemi viendra comme un fleuve, l'esprit de l'Éternel le mettra en fuite.

20     Un rédempteur viendra pour Sion, pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, dit l'Éternel.

21     Voici mon alliance avec eux, dit l'Éternel : mon esprit, qui repose sur toi, et mes paroles, que j'ai mises dans ta bouche, ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de la bouche des enfants de tes enfants, dit l'Éternel, dès maintenant et à jamais.

5. Hébreux 12 : 6, 7

6     Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils.

7     Supportez le châtiment : c'est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils qu'un père ne châtie pas ?

6. Actes 8 : 3

3     Saul, de son côté, ravageait l'Église ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison.

7. Actes 9 : 1-5, 8-10 (jusqu’au .), 11-13, 15, 17, 18, 20

1     Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur,

2     Et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem.

3     Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui.

4     Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ?

5     Il répondit : Qui es-tu, Seigneur ? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.

8     Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien ; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas.

9     Il resta trois jours sans voir, et il ne mangea ni ne but.

10     Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananias.

11     Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, va dans la rue qu'on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse.

12     Car il prie, et il a vu en vision un homme du nom d'Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu'il recouvrât la vue. Ananias répondit :

13     Seigneur, j'ai appris de plusieurs personnes tous les maux que cet homme a faits à tes saints dans Jérusalem ;

15     Mais le Seigneur lui dit: Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël ;

17     Ananias sortit ; et, lorsqu'il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint Esprit.

18     Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé ;

20     Et aussitôt il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu.

8. Job 22 : 23 (jusqu’au 2ème,)

23     Tu seras rétabli, si tu reviens au Tout Puissant,

9. Job 33 : 25-30

25     Et sa chair a plus de fraîcheur qu'au premier âge, il revient aux jours de sa jeunesse.

26     Il adresse à Dieu sa prière ; et Dieu lui est propice, lui laisse voir sa face avec joie, et lui rend son innocence.

27     Il chante devant les hommes et dit : J'ai péché, j'ai violé la justice, et je n'ai pas été puni comme je le méritais ;

28     Dieu a délivré mon âme pour qu'elle n'entrât pas dans la fosse, et ma vie s'épanouit à la lumière !

29     Voilà tout ce que Dieu fait, deux fois, trois fois, avec l'homme,

30     Pour ramener son âme de la fosse, pour l'éclairer de la lumière des vivants.

10. Psaume 23 : 1, 3

1     L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.

3     Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom.



Science et Santé


1. 120 : 4-6

L’Ame, ou l’Esprit, est Dieu, immuable et éternelle ; et l’homme coexiste avec l’Ame, Dieu, et la reflète, car l’homme est l’image de Dieu.

2. 481 : 31-12

Nous apprenons dans la Science que c’est le sens matériel, non l’Âme, qui pèche ; et l’on verra que c’est le sens du péché qui se perd, et non une âme pécheresse. En lisant les Écritures, la substitution du mot sens au mot âme donne la signification exacte de ce dernier dans la plupart des cas.

La pensée humaine a faussé la signification du mot âme par l’hypothèse que l’âme est à la fois une mauvaise et une bonne intelligence, résidant dans la matière. On peut toujours trouver l’emploi exact du mot âme en lui substituant le mot Dieu, quand la signification déifique est requise. Dans les autres cas, employez le mot sens, et vous aurez la signification scientifique. Le mot Ame, tel qu’il est employé en Science Chrétienne, est proprement synonyme d’Esprit, ou Dieu ; mais en dehors de la Science, âme est identique à sens, à sensation matérielle.

3. 308 : 14-30, 32-6

Les patriarches inspirés par l’Ame entendaient la voix de la Vérité et parlaient avec Dieu aussi consciemment qu’un homme parle avec un homme.

Jacob était seul, combattant l’erreur — luttant contre un sens mortel de vie, de substance et d’intelligence comme existant dans la matière avec ses faux plaisirs et ses fausses douleurs — lorsqu’un ange, un message de la Vérité et de l’Amour, lui apparut et frappa le tendon, ou la force, de son erreur, jusqu’à ce qu’il en vît l’irréalité ; et, étant ainsi comprise, la Vérité lui donna la force spirituelle dans ce Péniel de la Science divine. Alors le messager spirituel lui dit :

« Laisse-moi aller, car l’aurore se lève », c’est-à-dire, la lumière de la Vérité et de l’Amour se lève sur toi. Mais le patriarche, s’apercevant de son erreur et du besoin qu’il avait d’être aidé, ne relâcha pas son étreinte sur cette glorieuse lumière jusqu’à ce que sa nature fût transformée. … Puis Jacob demanda à son libérateur : « Fais-moi, je te prie, connaître ton nom » ; mais ce nom ne lui fut pas révélé, car le messager n’était pas un être corporel, mais une communication de l’Amour divin à l’homme, un message incorporel, sans nom, qui, selon la parole du Psalmiste, restaura son Ame — lui donna le sens spirituel de l’être et réprouva son sens matériel.

4. 323 : 20-26

Quand les malades ou les pécheurs se réveilleront et se rendront compte qu’il leur manque ce dont ils ont grand besoin, ils seront réceptifs à la Science divine qui gravite vers l’Ame, s’éloigne du sens matériel, détourne la pensée du corps, et élève même l’entendement mortel jusqu’à la contemplation de quelque chose de meilleur que la maladie ou le péché.

5. 326 : 27-30

Saul de Tarse n’aperçut le chemin — le Christ, la Vérité — que lorsque son sens incertain de ce qui est juste céda à un sens spirituel qui est toujours juste. Alors cet homme fut transformé.

6. 209 : 34-4

Le sens spirituel est la faculté consciente et constante de comprendre Dieu. Il montre la supériorité de la foi par les œuvres sur la foi exprimée par des paroles. Ses idées sont exprimées seulement en « langues nouvelles » ; et celles-ci sont interprétées par la traduction de l’original spirituel dans le langage que la pensée humaine peut comprendre.

7. 327 : 1-17

La réforme vient quand on comprend qu’il n’y a pas de plaisir durable dans le mal, et aussi lorsqu’on apprend à aimer le bien conformément à la Science, qui révèle le fait immortel que ni plaisir ni douleur, ni appétit ni passion, ne peuvent exister dans la matière ni en provenir, alors que l’Entendement divin peut détruire et détruit effectivement les fausses croyances au plaisir, à la douleur ou à la crainte, ainsi que tous les appétits coupables de l’entendement humain.

Quel pitoyable spectacle que la malice trouvant son plaisir dans la vengeance ! Le mal est parfois la plus haute idée que l’homme se fasse de ce qui est juste, jusqu’à ce qu’il s’attache plus fermement au bien. Alors il perd tout plaisir dans la méchanceté et celle-ci devient son tourment. Le moyen d’échapper à la souffrance qu’entraîne le péché est de cesser de pécher. Il n’y en a pas d’autre.

8. 310 : 21 (On)-27

On nous enseigne généralement qu’il existe une âme humaine qui pèche et qui est perdue spirituellement — que l’âme peut être perdue et cependant être immortelle. Si l’Ame pouvait pécher, l’Esprit, l’Ame, serait chair et non Esprit. C’est la croyance à la chair et au sens matériel qui pèche. Si l’Ame péchait, l’Ame mourrait.

9. 311 : 8-27

L’Ame est immortelle parce qu’elle est l’Esprit, lequel n’a aucun élément de propre destruction. L’homme est-il perdu spirituellement ? Non ! il ne peut perdre qu’un sens matériel. Tout péché vient de la chair. Il ne peut être spirituel. Le péché n’existe ici-bas ou dans l’au-delà que tant que dure l’illusion que l’entendement est dans la matière. C’est un sens de péché, et non une âme pécheresse, qui est perdu. Le mal est détruit par le sens du bien.

Par suite de la fausse idée que l’on se fait de l’âme comme résidant dans les sens et de l’entendement comme résidant dans la matière, la croyance s’égare jusqu’à tomber dans un sens de perte momentanée ou absence de l’âme, la vérité spirituelle. Cet état d’erreur est le rêve mortel de la vie et de la substance paraissant exister dans la matière, et il est diamétralement opposé à la réalité immortelle de l’être. Tant que nous croirons que l’âme peut pécher ou que l’Ame immortelle est dans un corps mortel, nous ne pourrons jamais comprendre la Science de l’être.

10. 302 : 20-26

La Science de l’être révèle que l’homme est parfait, de même que le Père est parfait, parce que l’Ame, ou l’Entendement, de l’homme spirituel est Dieu, le Principe divin de tout être, et parce que cet homme réel est gouverné par l’Ame, non par les sens, par la loi de l’Esprit, non par les prétendues lois de la matière.

11. 322 : 4-15

Lorsque la compréhension transférera, d’une base matérielle à une base spirituelle, les points de vue sur la vie et l’intelligence, nous atteindrons à la réalité de la Vie, à l’empire de l’Ame sur les sens, et nous discernerons le christianisme, la Vérité, dans son Principe divin. C’est là le point culminant qu’il faut atteindre avant de parvenir à l’homme harmonieux et immortel et à la révélation de ses possibilités. Il est fort important — en vue de l’immense travail à accomplir avant que ne puisse venir cette récognition de la Science divine — d’orienter nos pensées vers le Principe divin, afin que la croyance finie soit prête à se défaire de son erreur.

12. 307 : 28 (L’Entendement)-30

L’Entendement divin est l’Ame de l’homme et donne à l’homme la domination sur toutes choses.

13. 578 : 8-9

[L’AMOUR] restaure mon âme [sens spirituel], [L’AMOUR] me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de Son nom.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████