Dimanche 14 Octobre 2018 |

Dimanche 14 Octobre 2018



Sujet — LE PÉCHÉ, LA MALADIE ET LA MORT SONT-ILS RÉELS ?

Texte D’or : APOCALYPSE 22 : 14



« Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville ! »




PDF Downloads:


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Psaume 103 : 2-5; Psaume 91 : 9-11


2.     Mon âme, bénis l'Éternel, et n'oublie aucun de ses bienfaits !

3.     C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies ;

4.     C'est lui qui délivre ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de miséricorde ;

5.     C'est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, qui te fait rajeunir comme l'aigle.

9.     Car tu es mon refuge, ô Éternel ! Tu fais du Très Haut ta retraite.

10.     Aucun malheur ne t'arrivera, aucun fléau n'approchera de ta tente.

11.     Car il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies ;



La Leçon Sermon



La Bible


1. Exode 15 : 26 (Si)

26     … Si tu écoutes attentivement la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Égyptiens ; car je suis l'Éternel, qui te guérit.

2. Deutéronome 4 : 1, 23-26, 29-31

1     Maintenant, Israël, écoute les lois et les ordonnances que je vous enseigne. Mettez-les en pratique, afin que vous viviez, et que vous entriez en possession du pays que vous donne l'Éternel, le Dieu de vos pères.

23     Veillez sur vous, afin de ne point mettre en oubli l'alliance que l'Éternel, votre Dieu, a traitée avec vous, et de ne point vous faire d'image taillée, de représentation quelconque, que l'Éternel, ton Dieu, t'ait défendue.

24     Car l'Éternel, ton Dieu, est un feu dévorant, un Dieu jaloux.

25     Lorsque tu auras des enfants, et des enfants de tes enfants, et que vous serez depuis longtemps dans le pays, si vous vous corrompez, si vous faites des images taillées, des représentations de quoi que ce soit, si vous faites ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, votre Dieu, pour l'irriter, -

26     J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre, -vous disparaîtrez par une mort rapide du pays dont vous allez prendre possession au delà du Jourdain, vous n'y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits.

29     C'est de là aussi que tu chercheras l'Éternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme.

30     Au sein de ta détresse, toutes ces choses t'arriveront. Alors, dans la suite des temps, tu retourneras à l'Éternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix ;

31     Car l'Éternel, ton Dieu, est un Dieu de miséricorde, qui ne t'abandonnera point et ne te détruira point : il n'oubliera pas l'alliance de tes pères, qu'il leur a jurée.

3. Deutéronome 11 : 26-28

26     Vois, je mets aujourd'hui devant vous la bénédiction et la malédiction :

27     La bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l'Éternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour ;

28     La malédiction, si vous n'obéissez pas aux commandements de l'Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d'autres dieux que vous ne connaissez point.

4. Malachie 4 : 1 (jusqu’au ;), 2 (jusqu’au ;)

1     Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ;

2     Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes ;

5. Jean 9 : 1-7

1     Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.

2     Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle ?

3     Jésus répondit : Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c'est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.

4     Il faut que je fasse, tandis qu'il est jour, les œuvres de celui qui m'a envoyé ; la nuit vient, où personne ne peut travailler.

5     Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.

6     Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle,

7     Et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair.

6. Actes 6 : 1 (jusqu’au la 2ème,), 2 (jusqu’au :), 3 (frères) (jusqu’à la 4ème,), 5-8

1     En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant,

2     Les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent :

3     … frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l'on rende un bon témoignage, qui soient pleins d'Esprit Saint et de sagesse,

5     Cette proposition plut à toute l'assemblée. Ils élurent Étienne, homme plein de foi et d'Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d'Antioche.

6     Ils les présentèrent aux apôtres, qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains.

7     La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi.

8     Étienne, plein de grâce et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple.

7. Actes 8 : 5-8

5     Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ.

6     Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu'elles apprirent et virent les miracles qu'il faisait.

7     Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris.

8     Et il y eut une grande joie dans cette ville.

8. Ésaïe 58 : 11

11     L'Éternel sera toujours ton guide, il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas.

9. Apocalypse 1 : 1

1     Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu'il a fait connaître, par l'envoi de son ange, à son serviteur Jean,

10. Apocalypse 21 : 1-4

1     Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

2     Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

3     Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

4     Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.



Science et Santé


1. 496 : 6-8

Vous apprendrez que, en Science Chrétienne, le premier devoir est d’obéir à Dieu, d’avoir un seul Entendement et d’aimer les autres comme vous-même.

2. 140 : 9-13

Nous obéirons et adorerons dans la mesure où nous comprendrons la nature divine et aimerons Dieu avec intelligence, ne guerroyant plus au sujet de Sa corporalité, mais nous réjouissant dans l’abondance de notre Dieu.

3. 473 : 4-10

La Science de l’Entendement détruit tout mal. La Vérité, Dieu, n’est pas l’auteur de l’erreur. Le péché, la maladie et la mort doivent être classés comme effets de l’erreur. Le Christ est venu abolir la croyance au péché. Le Dieu-principe est omniprésent et omnipotent. Dieu est partout, et rien en dehors de Lui n’est présent ni puissant.

4. 368 : 2-4

La confiance qu’inspire la Science repose sur le fait que la Vérité est réelle et l’erreur irréelle. L’erreur est une lâche devant la Vérité.

5. 483 : 5-14

Nous classons la maladie comme erreur, que rien ne peut guérir, hormis la Vérité, l’Entendement, et cet Entendement est forcément divin, non humain. L’Entendement surpasse tout autre pouvoir et remplacera finalement tout autre moyen de guérison. Afin de guérir par la Science, il ne faut pas ignorer les exigences morales et spirituelles de la Science ni leur désobéir. L’ignorance morale ou le péché nuit à votre démonstration et l’empêche d’approcher de la norme de la Science Chrétienne.

6. vii : 29-9

Depuis la découverte par l’auteur de la puissance de la Vérité dans le traitement de la maladie aussi bien que dans celui du péché, son système a été expérimenté à fond et a toujours été satisfaisant ; mais pour atteindre les hauteurs de la Science Chrétienne, l’homme doit vivre conformément au Principe divin de la Science. Pour développer toute la puissance de cette Science, il faut que les discordances du sens corporel cèdent à l’harmonie du sens spirituel, de même que la science de la musique corrige les fausses notes et donne aux sons une douce harmonie.

7. 328 : 23-4

Comprenant la loi spirituelle et sachant qu’il n’existe pas de loi matérielle, Jésus dit : « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : ... Ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. » Il eût été bon que la chrétienté crût à cette parole sacrée et y obéît !

La promesse de Jésus est perpétuelle. Si elle n’avait été faite qu’à ses disciples immédiats, le passage des Écritures dirait vous et non pas ils. Le but de la grande œuvre de sa vie s’étend à travers le temps et embrasse l’humanité universelle. Le Principe en est infini et n’est limité ni à une seule époque ni à un petit nombre de disciples. Avec le temps on rendra justice aux éléments guérisseurs du christianisme pur ; on les recherchera, on les enseignera, et ils brilleront de tout l’éclat de la bonté universelle.

8. 146 : 1-12

Les anciens chrétiens étaient des guérisseurs. Pourquoi cet élément du christianisme a-t-il été perdu ? Parce que nos systèmes de religion sont plus ou moins gouvernés par nos systèmes de médecine. La première idolâtrie fut la foi dans la matière. Les écoles ont mis à la mode la foi dans les médicaments, plutôt que la foi en la Divinité. Parce qu’on a mis sa confiance dans la matière pour détruire la discordance qu’elle-même avait créée, la santé et l’harmonie ont été sacrifiées. De tels systèmes sont dépourvus de la vitalité de la puissance spirituelle qui fait du sens matériel le serviteur de la Science et rend la religion semblable au Christ.

9. 149 : 3-17

L’Entendement l’emporte sur les médicaments autant dans la guérison de la maladie que dans la guérison du péché. En toute circonstance le meilleur moyen est la Science divine. Materia medica est-elle une science ou un ramassis de théories spéculatives humaines ? L’ordonnance qui réussit dans un cas échoue dans un autre, et cela est dû aux différents états mentaux du patient. Ces états ne sont pas compris et demeurent sans explication sauf en Science Chrétienne. La règle et la perfection avec laquelle elle opère ne varient jamais dans la Science. Si vous échouez dans un cas quelconque, c’est parce que vous n’avez pas suffisamment démontré dans votre propre vie la vie du Christ, la Vérité — parce que vous n’avez pas obéi à la règle ni prouvé le Principe de la Science divine.

10. 4 : 29-31

… la prière silencieuse, la vigilance et la pieuse obéissance nous mettent à même de suivre l’exemple de Jésus.

11. 62 : 4-8

L’éducation entière des enfants devrait tendre à former des habitudes d’obéissance à la loi morale et spirituelle qui permet à l’enfant d’affronter et de maîtriser la croyance aux prétendues lois physiques, croyance qui engendre la maladie.

12. 19 : 26-31

Ceux qui ne peuvent démontrer, au moins en partie, le Principe divin des enseignements et des œuvres de notre Maître n’ont aucune part en Dieu. Si nous Lui désobéissons constamment, nous ne devrions pas nous sentir en sécurité, bien que Dieu soit bon.

13. 183 : 24-29

L’Entendement divin exige à juste titre de l’homme toute son obéissance, toute son affection et toute sa force. Aucune restriction n’est faite en faveur d’une fidélité moindre. L’obéissance à la Vérité donne à l’homme pouvoir et force. La soumission à l’erreur entraîne la perte du pouvoir.

La Vérité chasse tous les maux et toutes les méthodes matérialistes au moyen de la loi réelle et spirituelle — loi qui donne la vue aux aveugles, l’ouïe aux sourds, la voix aux muets et la marche aux boiteux.

14. 390 : 12-28

Quand les premiers symptômes de la maladie apparaissent, combattez le témoignage des sens matériels par la Science divine. Que votre sens plus élevé de justice détruise le faux processus des opinions mortelles que vous nommez loi, et alors vous ne serez pas forcé de garder la chambre pour cause de maladie ni de rester couché sur un lit de douleurs pour payer jusqu’au dernier quadrant toute la peine qu’impose l’erreur. « Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui. » Ne souffrez pas que les prétentions du péché ou de la maladie se développent dans votre pensée. Chassez-les avec la ferme conviction qu’elles sont illégitimes parce que vous savez que Dieu n’est pas plus l’auteur de la maladie que du péché. Il n’a promulgué aucune loi qui rende nécessaire, soit le péché, soit la maladie, mais vous êtes divinement autorisé à nier cette nécessité et à guérir les malades.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████