Dimanche 18 Juillet 2021 |

Dimanche 18 Juillet 2021



Sujet — Vie

SubjectLife

Texte D’or : Romains 6 : 23

« Le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. »



Golden Text: Romans 6 : 23

The gift of God is eternal life through Jesus Christ our Lord.




PDF Downloads:


Click here to play the lesson audio as you read:

Also available on YouTube or SoundCloud

████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Genèse 5 : 1, 2, 21-24


1     Lorsque Dieu créa l'homme, il le fit à la ressemblance de Dieu.

2     Il créa l'homme et la femme, il les bénit.

21     Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah.

22     Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles.

23     Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans.

24     Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.

Responsive Reading: Genesis 5 : 1, 2, 21-24

1.     In the day that God created man, in the likeness of God made he him;

2.     Male and female created he them; and blessed them,

21.     And Enoch lived sixty and five years, and begat Methuselah:

22.     And Enoch walked with God after he begat Methuselah three hundred years, and begat sons and daughters:

23.     And all the days of Enoch were three hundred sixty and five years:

24.     And Enoch walked with God: and he was not; for God took him.



La Leçon Sermon



La Bible


1. 2 Rois 2 : 1-12

1     Lorsque l'Éternel fit monter Élie au ciel dans un tourbillon, Élie partait de Guilgal avec Élisée.

2     Élie dit à Élisée : Reste ici, je te prie, car l'Éternel m'envoie jusqu'à Béthel. Élisée répondit : L'Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils descendirent à Béthel.

3     Les fils des prophètes qui étaient à Béthel sortirent vers Élisée, et lui dirent : Sais-tu que l'Éternel enlève aujourd'hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous.

4     Élie lui dit : Élisée, reste ici, je te prie, car l'Éternel m'envoie à Jéricho. Il répondit : L'Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils arrivèrent à Jéricho.

5     Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho s'approchèrent d'Élisée, et lui dirent : Sais- tu que l'Éternel enlève aujourd'hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit: Je le sais aussi ; taisez-vous.

6     Élie lui dit : Reste ici, je te prie, car l'Éternel m'envoie au Jourdain. Il répondit : L'Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils poursuivirent tous deux leur chemin.

7     Cinquante hommes d'entre les fils des prophètes arrivèrent et s'arrêtèrent à distance vis-à-vis, et eux deux s'arrêtèrent au bord du Jourdain.

8     Alors Élie prit son manteau, le roula, et en frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et ils passèrent tous deux à sec.

9     Lorsqu'ils eurent passé, Élie dit à Élisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d'avec toi. Élisée répondit : Qu'il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit !

10     Élie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d'avec toi, cela t'arrivera ainsi ; sinon, cela n'arrivera pas.

11     Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon.

12     Élisée regardait et criait : Mon père ! mon père ! Char d'Israël et sa cavalerie ! Et il ne le vit plus. Saisissant alors ses vêtements, il les déchira en deux morceaux.

1. II Kings 2 : 1-12

1     And it came to pass, when the Lord would take up Elijah into heaven by a whirlwind, that Elijah went with Elisha from Gilgal.

2     And Elijah said unto Elisha, Tarry here, I pray thee; for the Lord hath sent me to Beth-el. And Elisha said unto him, As the Lord liveth, and as thy soul liveth, I will not leave thee. So they went down to Beth-el.

3     And the sons of the prophets that were at Beth-el came forth to Elisha, and said unto him, Knowest thou that the Lord will take away thy master from thy head to day? And he said, Yea, I know it; hold ye your peace.

4     And Elijah said unto him, Elisha, tarry here, I pray thee; for the Lord hath sent me to Jericho. And he said, As the Lord liveth, and as thy soul liveth, I will not leave thee. So they came to Jericho.

5     And the sons of the prophets that were at Jericho came to Elisha, and said unto him, Knowest thou that the Lord will take away thy master from thy head to day? And he answered, Yea, I know it; hold ye your peace.

6     And Elijah said unto him, Tarry, I pray thee, here; for the Lord hath sent me to Jordan. And he said, As the Lord liveth, and as thy soul liveth, I will not leave thee. And they two went on.

7     And fifty men of the sons of the prophets went, and stood to view afar off: and they two stood by Jordan.

8     And Elijah took his mantle, and wrapped it together, and smote the waters, and they were divided hither and thither, so that they two went over on dry ground.

9     And it came to pass, when they were gone over, that Elijah said unto Elisha, Ask what I shall do for thee, before I be taken away from thee. And Elisha said, I pray thee, let a double portion of thy spirit be upon me.

10     And he said, Thou hast asked a hard thing: nevertheless, if thou see me when I am taken from thee, it shall be so unto thee; but if not, it shall not be so.

11     And it came to pass, as they still went on, and talked, that, behold, there appeared a chariot of fire, and horses of fire, and parted them both asunder; and Elijah went up by a whirlwind into heaven.

12     And Elisha saw it, and he cried, My father, my father, the chariot of Israel, and the horsemen thereof. And he saw him no more: and he took hold of his own clothes, and rent them in two pieces.

2. Jean 11 : 1, 4 (jusqu’au :), 11 (Lazare)-15, 17, 32-34, 38-44

1     Il y avait un homme malade, Lazare, de Béthanie, village de Marie et de Marthe, sa sœur.

4     Après avoir entendu cela, Jésus dit :

11     Lazare, notre ami, dort ; mais je vais le réveiller.

12     Les disciples lui dirent : Seigneur, s'il dort, il sera guéri.

13     Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu'il parlait de l'assoupissement du sommeil.

14     Alors Jésus leur dit ouvertement : Lazare est mort.

15     Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n'étais pas là. Mais allons vers lui.

17     Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre.

32     Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu'elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit : Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.

33     Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému.

34     Et il dit : Où l'avez-vous mis ? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois.

38     Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée devant.

39     Jésus dit : Otez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit : Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là.

40     Jésus lui dit : Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

41     Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.

42     Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours ; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

43     Ayant dit cela, il cria d'une voix forte : Lazare, sors !

44     Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.

2. John 11 : 1, 4 (to 2nd ,), 11 (Our)-15, 17, 32-34, 38-44

1     Now a certain man was sick, named Lazarus, of Bethany, the town of Mary and her sister Martha.

4     When Jesus heard that, he said,

11     Our friend Lazarus sleepeth; but I go, that I may awake him out of sleep.

12     Then said his disciples, Lord, if he sleep, he shall do well.

13     Howbeit Jesus spake of his death: but they thought that he had spoken of taking of rest in sleep.

14     Then said Jesus unto them plainly, Lazarus is dead.

15     And I am glad for your sakes that I was not there, to the intent ye may believe; nevertheless let us go unto him.

17     Then when Jesus came, he found that he had lain in the grave four days already.

32     Then when Mary was come where Jesus was, and saw him, she fell down at his feet, saying unto him, Lord, if thou hadst been here, my brother had not died.

33     When Jesus therefore saw her weeping, and the Jews also weeping which came with her, he groaned in the spirit, and was troubled,

34     And said, Where have ye laid him? They said unto him, Lord, come and see.

38     Jesus therefore again groaning in himself cometh to the grave. It was a cave, and a stone lay upon it.

39     Jesus said, Take ye away the stone. Martha, the sister of him that was dead, saith unto him, Lord, by this time he stinketh: for he hath been dead four days.

40     Jesus saith unto her, Said I not unto thee, that, if thou wouldest believe, thou shouldest see the glory of God?

41     Then they took away the stone from the place where the dead was laid. And Jesus lifted up his eyes, and said, Father, I thank thee that thou hast heard me.

42     And I knew that thou hearest me always: but because of the people which stand by I said it, that they may believe that thou hast sent me.

43     And when he thus had spoken, he cried with a loud voice, Lazarus, come forth.

44     And he that was dead came forth, bound hand and foot with graveclothes: and his face was bound about with a napkin. Jesus saith unto them, Loose him, and let him go.

3. Jean 3 : 16

16     Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

3. John 3 : 16

16     For God so loved the world, that he gave his only begotten Son, that whosoever believeth in him should not perish, but have everlasting life.

4. Jean 17 : 1 (Jésus)-3

1     Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l'heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,

2     Selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés

3     Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

4. John 17 : 1-3

1     These words spake Jesus, and lifted up his eyes to heaven, and said, Father, the hour is come; glorify thy Son, that thy Son also may glorify thee:

2     As thou hast given him power over all flesh, that he should give eternal life to as many as thou hast given him.

3     And this is life eternal, that they might know thee the only true God, and Jesus Christ, whom thou hast sent.

5. II Corinthiens 9 : 15

15     Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable !

5. II Corinthians 9 : 15

15     Thanks be unto God for his unspeakable gift.



Science et Santé


1. 246 : 29-33

La Vie est éternelle. Nous devrions reconnaître ce fait et en commencer la démonstration. La Vie et la bonté sont immortelles. Modelons alors nos vues concernant l’existence sur la beauté, la fraîcheur et la continuité, plutôt que sur la vieillesse et la décrépitude.

1. 246 : 27-31

Life is eternal. We should find this out, and begin the demonstration thereof. Life and goodness are immortal. Let us then shape our views of existence into loveliness, freshness, and continuity, rather than into age and blight.

2. 72 : 13-16

La croyance mortelle (le sens matériel de la vie) et la Vérité immortelle (le sens spirituel) sont l’ivraie et le froment, que le progrès n’unit pas, mais qu’il sépare.

2. 72 : 13-16

Mortal belief (the material sense of life) and immortal Truth (the spiritual sense) are the tares and the wheat, which are not united by progress, but separated.

3. 14 : 26-31

La Vie divine est complètement séparée de la croyance à une existence matérielle et du songe de cette existence ; elle révèle la compréhension spirituelle et la conscience de la domination qu’a l’homme sur toute la terre. Cette compréhension chasse l’erreur et guérit les malades, et, si vous la possédez, vous pouvez parler « comme ayant autorité ».

3. 14 : 25-30

Entirely separate from the belief and dream of material living, is the Life divine, revealing spiritual understanding and the consciousness of man's dominion over the whole earth. This understanding casts out error and heals the sick, and with it you can speak "as one having authority."

4. 258 : 26-6

Les mortels ont un sens bien imparfait de l’homme spirituel et de la portée infinie de sa pensée. L’homme spirituel possède la Vie éternelle. N’étant jamais né et ne mourant jamais, il est impossible à l’homme, gouverné par Dieu dans la Science éternelle, de déchoir de son état élevé.

Grâce au sens spirituel, vous pouvez discerner le cœur de la divinité et commencer ainsi à comprendre dans la Science le terme générique homme. L’homme n’est pas absorbé en la Divinité, et l’homme ne peut perdre son individualité, car il reflète la Vie éternelle ; il n’est pas non plus une idée isolée et solitaire, car il représente l’Entendement infini, la totalité de toute substance.

4. 258 : 25-5

Mortals have a very imperfect sense of the spiritual man and of the infinite range of his thought. To him belongs eternal Life. Never born and never dying, it were impossible for man, under the government of God in eternal Science, to fall from his high estate.

Through spiritual sense you can discern the heart of divinity, and thus begin to comprehend in Science the generic term man. Man is not absorbed in Deity, and man cannot lose his individuality, for he reflects eternal Life; nor is he an isolated, solitary idea, for he represents infinite Mind, the sum of all substance.

5. 245 : 35-28

L’infini ne commença jamais et ne finira jamais. L’Entendement et ses formations ne peuvent jamais être annihilés. L’homme n’est pas un pendule oscillant entre le mal et le bien, la joie et la peine, la maladie et la santé, la vie et la mort. La Vie et ses facultés ne se mesurent pas au calendrier. Le parfait et l’immortel sont la ressemblance éternelle de leur Créateur. L’homme n’est en aucune façon un germe matériel s’élevant de ce qui est imparfait et s’efforçant d’atteindre l’Esprit, au-dessus de son origine. Le ruisseau ne s’élève pas plus haut que sa source.

Mesurer la vie aux années solaires, c’est spolier la jeunesse et revêtir de laideur la vieillesse. Le soleil radieux de la vertu et de la vérité coexiste avec l’être. L’état d’homme en est l’éternel midi dont l’éclat n’est jamais obscurci par un soleil couchant. A mesure que le sens physique et matériel, le sens éphémère de beauté, s’efface, la splendeur de l’Esprit devrait se lever sur le sens ravi, avec des magnificences resplendissantes et impérissables.

Ne faites jamais mention de l’âge. Les données chronologiques ne font pas partie de la vaste éternité. Les registres des naissances et des décès sont autant de conspirations contre l’homme et la femme. S’il ne commettait pas l’erreur de mesurer et de limiter tout ce qui est bon et beau, l’homme vivrait plus de soixante-dix ans tout en conservant sa vigueur, sa fraîcheur et sa promesse. L’homme, gouverné par l’Entendement immortel, est toujours beau et sublime. Chaque année succédant à une autre déroule la sagesse, la beauté et la sainteté.

5. 245 : 32-26

The infinite never began nor will it ever end. Mind and its formations can never be annihilated. Man is not a pendulum, swinging between evil and good, joy and sorrow, sickness and health, life and death. Life and its faculties are not measured by calendars. The perfect and immortal are the eternal likeness of their Maker. Man is by no means a material germ rising from the imperfect and endeavoring to reach Spirit above his origin. The stream rises no higher than its source.

The measurement of life by solar years robs youth and gives ugliness to age. The radiant sun of virtue and truth coexists with being. Manhood is its eternal noon, undimmed by a declining sun. As the physical and material, the transient sense of beauty fades, the radiance of Spirit should dawn upon the enraptured sense with bright and imperishable glories.

Never record ages. Chronological data are no part of the vast forever. Time-tables of birth and death are so many conspiracies against manhood and womanhood. Except for the error of measuring and limiting all that is good and beautiful, man would enjoy more than threescore years and ten and still maintain his vigor, freshness, and promise. Man, governed by immortal Mind, is always beautiful and grand. Each succeeding year unfolds wisdom, beauty, and holiness.

6. 151 : 20-24

La crainte n’a jamais fait cesser l’être et son action. Le sang, le cœur, les poumons, le cerveau, etc., n’ont aucun rapport avec la Vie, Dieu. Toute fonction de l’homme réel est gouvernée par l’Entendement divin.

6. 151 : 18-21

Fear never stopped being and its action. The blood, heart, lungs, brain, etc., have nothing to do with Life, God. Every function of the real man is governed by the divine Mind.

7. 264 : 18-22

Lorsque nous comprendrons que la Vie est Esprit, qu’elle n’est jamais dans la matière ni matérielle, cette compréhension s’épanouira jusqu’à devenir complète en soi, trouvant tout en Dieu, le bien, et n’ayant besoin d’aucune autre conscience.

7. 264 : 15-19

When we realize that Life is Spirit, never in nor of matter, this understanding will expand into self-completeness, finding all in God, good, and needing no other consciousness.

8. 75 : 13-17

Jésus, parlant de Lazare, dit : « Lazare, notre ami, dort ; mais je vais le réveiller. » Jésus ressuscita Lazare grâce à sa compréhension que Lazare n’était pas mort, non en admettant que son corps était mort et était ensuite revenu à la vie.

8. 75 : 12-16

Jesus said of Lazarus: "Our friend Lazarus sleepeth; but I go, that I may awake him out of sleep." Jesus restored Lazarus by the understanding that Lazarus had never died, not by an admission that his body had died and then lived again.

9. 429 : 35-13

Jésus dit (Jean 8:51) : « Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. » Cette déclaration ne se borne pas à la vie spirituelle, mais elle comprend tous les phénomènes de l’existence. Jésus le démontra en guérissant les mourants et en ressuscitant les morts.

L’entendement mortel doit renoncer à l’erreur, se dépouiller de lui-même et de ses œuvres ; alors paraîtra la nature immortelle de l’homme, l’idéal-Christ. La foi devrait élargir ses frontières et consolider sa base en s’appuyant sur l’Esprit, non sur la matière. Quand l’homme renoncera à sa croyance à la mort, il avancera plus rapidement vers Dieu, la Vie et l’Amour. La croyance à la maladie et à la mort, aussi sûrement que la croyance au péché, tend à exclure le vrai sens de la Vie et de la santé. Quand le genre humain se réveillera-t-il à ce grand fait dans la Science?

9. 429 : 31-12

Jesus said (John viii. 51), "If a man keep my saying, he shall never see death." That statement is not confined to spiritual life, but includes all the phenomena of existence. Jesus demonstrated this, healing the dying and raising the dead. Mortal mind must part with error, must put off itself with its deeds, and immortal manhood, the Christ ideal, will appear. Faith should enlarge its borders and strengthen its base by resting upon Spirit instead of matter. When man gives up his belief in death, he will advance more rapidly towards God, Life, and Love. Belief in sickness and death, as certainly as belief in sin, tends to shut out the true sense of Life and health. When will mankind wake to this great fact in Science?

10. 302 : 16 (l’homme jusqu’à et, puis il)-18

…l’homme immortel et harmonieux a toujours existé, et … il est toujours au-delà et au- dessus de l’illusion mortelle que la vie, la substance et l’intelligence existent dans la matière.

10. 302 : 15 (harmonious)-18

…harmonious and immortal man has existed forever, and is always beyond and above the mortal illusion of any life, substance, and intelligence as existent in matter.

11. 426 : 11-33

Si l’on effaçait la croyance à la mort et si l’on arrivait à comprendre que la mort n’existe pas, ce serait là un « arbre de vie » connu à ses fruits. L’homme devrait renouveler ses énergies et ses efforts et voir la folie de l’hypocrisie, tout en apprenant la nécessité de travailler à son propre salut. Quand nous apprendrons que la maladie ne peut détruire la vie et que la mort ne rachète pas les mortels du péché ou de la maladie, cette compréhension nous éveillera à une vie nouvelle. Elle vaincra tant le désir de mourir que la terreur de la tombe, et détruira ainsi la grande crainte qui obsède l’existence mortelle.

Si l’on abandonnait toute foi en la mort ainsi que la crainte de son aiguillon, cela élèverait la norme de la santé et des mœurs bien au-dessus de son niveau actuel et nous mettrait à même de tenir haut la bannière du christianisme avec une foi inébranlable en Dieu, en la Vie éternelle. Le péché engendra la mort, et la mort disparaîtra avec la disparition du péché.

L’homme est immortel, et le corps ne peut mourir, car la matière n’a pas de vie à abandonner. Les concepts humains nommés matière, mort, infirmité, maladie et péché, sont tout ce qui peut être détruit.

11. 426 : 11-32

If the belief in death were obliterated, and the understanding obtained that there is no death, this would be a "tree of life," known by its fruits. Man should renew his energies and endeavors, and see the folly of hypocrisy, while also learning the necessity of working out his own salvation. When it is learned that disease cannot destroy life, and that mortals are not saved from sin or sickness by death, this understanding will quicken into newness of life. It will master either a desire to die or a dread of the grave, and thus destroy the great fear that besets mortal existence.

The relinquishment of all faith in death and also of the fear of its sting would raise the standard of health and morals far beyond its present elevation, and would enable us to hold the banner of Christianity aloft with unflinching faith in God, in Life eternal. Sin brought death, and death will disappear with the disappearance of sin. Man is immortal, and the body cannot die, because matter has no life to surrender. The human concepts named matter, death, disease, sickness, and sin are all that can be destroyed.

12. 428 : 31-5

L’auteur a guéri des maladies organiques considérées incurables et a rendu les agonisants à la vie et à la santé par sa compréhension que Dieu est la seule Vie. C’est un péché de croire qu’il existe quoi que ce soit qui puisse se rendre maître de la Vie omnipotente et éternelle, et cette Vie doit être mise en lumière par la compréhension qu’il n’y a pas de mort aussi bien que par d’autres grâces de l’Esprit.

12. 428 : 30-4

The author has healed hopeless organic disease, and raised the dying to life and health through the understanding of God as the only Life. It is a sin to believe that aught can overpower omnipotent and eternal Life, and this Life must be brought to light by the understanding that there is no death, as well as by other graces of Spirit.

13. 249 : 7-12

Ressentons la divine énergie de l’Esprit, qui nous mène au renouvellement de la vie et ne reconnaît aucune puissance mortelle ou matérielle capable de détruire. Réjouissons-nous d’être soumis aux divines « puissances qui subsistent »*. Telle est la vraie Science de l’être.

13. 249 : 6-10

Let us feel the divine energy of Spirit, bringing us into newness of life and recognizing no mortal nor material power as able to destroy. Let us rejoice that we are subject to the divine "powers that be." Such is the true Science of being.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████