DIMANCHE 18 SEPTEMBRE 2022 |

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE 2022



Sujet — La Matière

SubjectMatter

Texte D’or : I Samuel 16 : 7

« L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère ; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur. »



Golden Text: I Samuel 16 : 7

The Lord seeth not as man seeth; for man looketh on the outward appearance, but the Lord looketh on the heart.




PDF Downloads:


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: I Jean 2 : 15-17; I Jean 5 : 4, 20, 21


15.     N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ;

16.     Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.

17.     Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

4.     Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi.

20.     Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ.

21.     C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Responsive Reading: I John 2 : 15-17 • I John 5 : 4, 20, 21

15.     Love not the world, neither the things that are in the world. If any man love the world, the love of the Father is not in him.

16.     For all that is in the world, the lust of the flesh, and the lust of the eyes, and the pride of life, is not of the Father, but is of the world.

17.     And the world passeth away, and the lust thereof: but he that doeth the will of God abideth for ever.

4.     For whatsoever is born of God overcometh the world: and this is the victory that overcometh the world, even our faith.

20.     And we know that the Son of God is come, and hath given us an understanding, that we may know him that is true, and we are in him that is true, even in his Son Jesus Christ. This is the true God, and eternal life.

21.     Little children, keep yourselves from idols. Amen.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Hébreux 11 : 3

3     C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles.

2. Matthieu 4 : 23

23     Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

3. Matthieu 5 : 1, 2

1     Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.

2     Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit :

4. Matthieu 6 : 19-21, 24-26, 33

19     Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent ;

20     Mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.

21     Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.

24     Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

25     C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?

26     Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?

33     Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

5. Jean 6 : 63

63     C'est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

6. Matthieu 16 : 1-4

1     Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l'éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel.

2     Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; et le

matin :

3     Il y aura de l'orage aujourd'hui, car le ciel est d'un rouge sombre. Vous savez discerner l'aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps.

4     Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s'en alla.

7. Marc 7 : 14-16, 31-37

14     Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il lui dit : Écoutez-moi tous, et comprenez.

15     Il n'est hors de l'homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller ; mais ce qui sort de l'homme, c'est ce qui le souille.

16     Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende.

31     Jésus quitta le territoire de Tyr, et revint par Sidon vers la mer de Galilée, en traversant le pays de la Décapole.

32     On lui amena un sourd, qui avait de la difficulté à parler, et on le pria de lui imposer les mains.

33     Il le prit à part loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et lui toucha la langue avec sa propre salive ;

34     Puis, levant les yeux au ciel, il soupira, et dit : Éphphatha, c'est-à-dire, ouvre-toi.

35     Aussitôt ses oreilles s'ouvrirent, sa langue se délia, et il parla très bien.

36     Jésus leur recommanda de n'en parler à personne ; mais plus il le leur recommanda, plus ils le publièrent.

37     Ils étaient dans le plus grand étonnement, et disaient : Il fait tout à merveille; même il fait entendre les sourds, et parler les muets.

8. Matthieu 9 : 27-31

27     Étant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David !

28     Lorsqu'il fut arrivé à la maison, les aveugles s'approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils.

29     Alors il leur toucha leurs yeux, en disant : Qu'il vous soit fait selon votre foi.

30     Et leurs yeux s'ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache.

31     Mais, dès qu'ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans tout le pays.

9. Luc 8 : 43-48

43     Or, il y avait une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu'aucun ait pu la guérir.

44     Elle s'approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s'arrêta.

45     Et Jésus dit : Qui m'a touché ? Comme tous s'en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent : Maître, la foule t'entoure et te presse, et tu dis : Qui m'a touché ?

46     Mais Jésus répondit : Quelqu'un m'a touché, car j'ai connu qu'une force était sortie de moi.

47     La femme, se voyant découverte, vint toute tremblante se jeter à ses pieds, et déclara devant tout le peuple pourquoi elle l'avait touché, et comment elle avait été guérie à l'instant.

48     Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t'a sauvée ; va en paix.

10. Romains 8 : 1, 2

1     Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.

2     En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.



Science et Santé


1. 275 : 25-31

La métaphysique divine, telle qu’elle est révélée à la compréhension spirituelle, montre clairement que tout est Entendement et que l’Entendement est Dieu, omnipotence, omniprésence, omniscience — c’est-à-dire, toute puissance, toute présence, toute Science. Donc tout est en réalité la manifestation de l’Entendement.

2. 310 : 33-35

L’Entendement est Dieu, et Dieu n’est pas perçu par le sens matériel, parce que l’Entendement est l’Esprit, que le sens matériel ne peut discerner.

3. 277 : 25-33

Le domaine du réel est l’Esprit. La dissemblance de l’Esprit est la matière, et l’opposé du réel n’est pas divin, c’est un concept humain. La matière est une erreur d’énoncé. Cette erreur dans la prémisse entraîne des erreurs dans la conclusion de toute proposition où elle entre. Rien de ce que nous pourrons dire ou croire relativement à la matière n’est immortel, car la matière est temporelle et par conséquent un phénomène mortel, un concept humain, quelquefois beau, toujours erroné.

4. 479 : 9-10, 11-19

La matière n’existe pas en soi et n’est pas non plus un produit de l’Esprit. … La matière n’a ni vue, ni toucher, ni ouïe, ni goût, ni odorat. Elle ne se connaît pas elle-même — ne peut se toucher, se voir ni se comprendre. Supprimez le prétendu entendement mortel qui constitue le moi supposé de la matière, et la matière ne pourra prendre connaissance de la matière. Ce que nous considérons comme mort peut-il jamais voir, entendre, sentir ou se servir d’aucun des sens physiques ?

5. 279 : 22-29

Tout système de philosophie, de doctrine et de médecine humaines est plus ou moins infecté par la croyance panthéiste qu’il y a entendement dans la matière ; mais cette croyance contredit à la fois la révélation et le raisonnement juste. On arrive à une conclusion logique et scientifique seulement en sachant qu’il n’y a pas deux bases de l’être, la matière et l’entendement, mais une seule, l’Entendement.

6. 586 : 3-4

Yeux. Discernement spirituel — non matériel, mais mental.

7. 585 : 1-4

Oreilles. Non pas des organes des prétendus sens corporels, mais la compréhension spirituelle.

Faisant allusion à la perception spirituelle, Jésus dit : « Ayant des oreilles, n’entendez-vous pas ? » (Marc 8 :18).

8. 210 : 5-18

Le Principe et la preuve du christianisme sont discernés par le sens spirituel. Ils sont mis en évidence dans les démonstrations de Jésus, démonstrations qui prouvent — du fait qu’il guérit les malades, chassa les maux et détruisit la mort, « le dernier ennemi qui sera détruit » — son mépris de la matière et de ses prétendues lois.

Sachant que l’Ame et ses attributs sont pour toujours manifestés par l’homme, le Maître guérit les malades, donna la vue aux aveugles, l’ouïe aux sourds, la marche aux boiteux, mettant ainsi en lumière l’action scientifique de l’Entendement divin sur les entendements et les corps humains, et donnant une meilleure compréhension de l’Ame et du salut.

9. 486 : 25-29

La vue, l’ouïe, tous les sens spirituels de l’homme, sont éternels. On ne peut les perdre. Leur réalité et leur immortalité sont dans l’Esprit et dans la compréhension, non dans la matière — d’où leur permanence.

10. 487 : 9-14

Il y a plus de christianisme à voir et à entendre spirituellement que matériellement. Il y a plus de Science dans l’exercice perpétuel des facultés de l’Entendement que dans la perte de ces facultés. Elles ne peuvent se perdre alors que l’Entendement subsiste. La compréhension de ce fait donna la vue aux aveugles et l’ouïe aux sourds il y a des siècles, et répétera cette merveille.

11. 86 : 1-10

Jésus demanda un jour : « Qui m’a touché ? » Ses disciples, supposant que cette question avait été motivée par le seul contact physique, répondirent : « La foule t’entoure et te » Jésus savait ce que les autres ignoraient, que ce n’était pas la matière, mais l’entendement mortel, qui réclamait son aide en le touchant. Il répéta sa question et la foi d’une malade lui répondit. Sa perception immédiate de cet appel mental montrait sa spiritualité. La méprise des disciples à ce sujet dévoila leur matérialité.

12. 269 : 21-28

Le témoignage des sens matériels n’est ni absolu ni divin. Je m’appuie donc sans restrictions sur les enseignements de Jésus, de ses apôtres, des prophètes, et sur le témoignage de la Science de l’Entendement. Il n’y a pas d’autres fondements. Tous les autres systèmes — systèmes fondés entièrement ou en partie sur le savoir acquis par les sens matériels — sont des roseaux agités par le vent, non des maisons bâties sur le roc.

13. 95 : 31-3

Bercé d’illusions qui l’engourdissent, le monde sommeille dans le berceau de l’enfance, passant son temps à rêver. Le sens matériel ne déroule pas les faits de l’existence ; mais le sens spirituel élève la conscience humaine jusqu’à la Vérité éternelle. L’humanité avance lentement du sens pécheur vers la compréhension spirituelle ; le manque de bonne volonté à bien apprendre toutes choses charge la chrétienté de chaînes.

14. 205 : 7-12, 15-22, 34-4

Quand donc l’erreur de croire qu’il y a vie dans la matière, et que le péché, la maladie et la mort sont des créations de Dieu, sera-t-elle démasquée ? Quand donc comprendra-t-on que la matière n’a ni intelligence, ni vie, ni sensation, et que la croyance contraire est la source féconde de toute souffrance ?

Enveloppés dans la brume de l’erreur (l’erreur de croire que la matière peut être intelligente pour faire le bien ou le mal), nous ne pouvons avoir de clairs aperçus de Dieu que lorsque la brume se disperse, ou qu’elle devient si légère que nous apercevons l’image divine dans quelque parole ou action qui indique l’idée vraie — la suprématie et la réalité du bien, le néant et l’irréalité du mal.

Quand nous comprenons pleinement notre relation au Divin, nous ne pouvons avoir d’autre Entendement que le Sien, ni d’autre Amour, sagesse ou Vérité, ni d’autre sens de Vie, et nous ne pouvons avoir aucune conscience de l’existence de la matière ou erreur.

15. 21 : 10-15

Si le disciple avance spirituellement, il fait des efforts pour arriver. Il se détourne constamment du sens matériel et porte ses regards vers les choses impérissables de l’Esprit. S’il est sincère, il prendra la chose au sérieux dès le début et avancera chaque jour un peu dans la bonne direction, jusqu’à ce que finalement il achève sa course avec joie.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████