Dimanche 19 Septembre 2021 |

Dimanche 19 Septembre 2021



Sujet — La Matière

SubjectMatter

Texte D’or : Proverbes 4 : 20, 22

« Mon fils, sois attentif à mes paroles. Car c'est la vie pour ceux qui les trouvent, c'est la santé pour tout leur corps. »



Golden Text: Proverbs 4 : 20, 22

My son, attend to my words; For they are life unto those that find them, and health to all their flesh.




PDF Downloads:


Click here to play the lesson audio as you read:

Also available on YouTube or SoundCloud

████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Hébreux 11 : 1-3, 32-35• Psaume 119 : 44, 46


1.     Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas.

2.     Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable.

3.     C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles.

32.     Et que dirai-je encore ? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes,

33.     Qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,

34.     Éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.

35.     Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection ;

44.     Je garderai ta loi constamment, à toujours et à perpétuité.

46.     Je parlerai de tes préceptes devant les rois, et je ne rougirai point.

Responsive Reading: Hebrews 11 : 1-3, 32-35; Psalm 119 : 44, 46

1.     Now faith is the substance of things hoped for, the evidence of things not seen.

2.     For by it the elders obtained a good report.

3.     Through faith we understand that the worlds were framed by the word of God, so that things which are seen were not made of things which do appear.

32.     And what shall I more say? for the time would fail me to tell of Gedeon, and of Barak, and of Samson, and of Jephthae; of David also, and Samuel, and of the prophets:

33.     Who through faith subdued kingdoms, wrought righteousness, obtained promises, stopped the mouths of lions,

34.     Quenched the violence of fire, escaped the edge of the sword, out of weakness were made strong, waxed valiant in fight, turned to flight the armies of the aliens.

35.     Women received their dead raised to life again.

44.     So shall I keep thy law continually for ever and ever.

46.     I will speak of thy testimonies also before kings, and will not be ashamed.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Psaume 46 : 2-4 (jusqu’au 1er.), 5-7, 11, 12 (jusqu’au 1er.)

2     Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

3     C'est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, et que les montagnes chancellent au cœur des mers,

4     Quand les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu'à faire trembler les montagnes.

5     Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, le sanctuaire des demeures du Très Haut.

6     Dieu est au milieu d'elle : elle n'est point ébranlée ; Dieu la secourt dès l'aube du matin.

7     Des nations s'agitent, des royaumes s'ébranlent ; il fait entendre sa voix : la terre se fond d'épouvante.

11     Arrêtez, et sachez que je suis Dieu : je domine sur les nations, je domine sur la terre.

12     L'Éternel des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite.

1. Psalm 46 : 1-3 (to 1st .), 4-6, 10, 11 (to 1st .)

1     God is our refuge and strength, a very present help in trouble.

2     Therefore will not we fear, though the earth be removed, and though the mountains be carried into the midst of the sea;

3     Though the waters thereof roar and be troubled, though the mountains shake with the swelling thereof.

4     There is a river, the streams whereof shall make glad the city of God, the holy place of the tabernacles of the most High.

5     God is in the midst of her; she shall not be moved: God shall help her, and that right early.

6     The heathen raged, the kingdoms were moved: he uttered his voice, the earth melted.

10     Be still, and know that I am God: I will be exalted among the heathen, I will be exalted in the earth.

11     The Lord of hosts is with us; the God of Jacob is our refuge.

2. Daniel 3 : 1 (jusqu’au 1er.), 4-6, 8, 9 (jusqu’au :), 12-14, 16-21, 24-27

1     Le roi Nebucadnetsar fit une statue d'or, haute de soixante coudées et large de six coudées.

4     Un héraut cria à haute voix : Voici ce qu'on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues !

5     Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d'or qu'a élevée le roi Nebucadnetsar.

6     Quiconque ne se prosternera pas et n'adorera pas sera jeté à l'instant même au milieu d'une fournaise ardente.

8     A cette occasion, et dans le même temps, quelques Chaldéens s'approchèrent et accusèrent les Juifs.

9     Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar :

12     Or, il y a des Juifs à qui tu as remis l'intendance de la province de Babylone, Schadrac, Méschac et Abed Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, ô roi ; ils ne servent pas tes dieux, et ils n'adorent point la statue d'or que tu as élevée.

13     Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l'ordre qu'on amenât Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces hommes furent amenés devant le roi.

14     Nebucadnetsar prit la parole et leur dit : Est-ce de propos délibéré, Schadrac, Méschac et Abed Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n'adorez pas la statue d'or que j'ai élevée ?

16     Schadrac, Méschac et Abed Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar : Nous n'avons pas besoin de te répondre là-dessus.

17     Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi.

18     Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n'adorerons pas la statue d'or que tu as élevée.

19     Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, Méschac et Abed Nego. Il reprit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu'il ne convenait de la chauffer.

20     Puis il commanda à quelques-uns des plus vigoureux soldats de son armée de lier Schadrac, Méschac et Abed Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente.

21     Ces hommes furent liés avec leurs caleçons, leurs tuniques, leurs manteaux et leurs autres vêtements, et jetés au milieu de la fournaise ardente.

24     Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers : N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent au roi : Certainement, ô roi !

25     Il reprit et dit : Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n'ont point de mal ; et la figure du quatrième ressemble à celle d'un fils des dieux.

26     Ensuite Nebucadnetsar s'approcha de l'entrée de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit : Schadrac, Méschac et Abed Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez ! Et Schadrac, Méschac et Abed Nego sortirent du milieu du feu.

27     Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s'assemblèrent ; ils virent que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n'avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n'étaient point endommagés, et que l'odeur du feu ne les avait pas atteints.

2. Daniel 3 : 1 (to :), 4-6, 8, 9 (to 1st ,), 12-14, 16-21, 24-27

1     Nebuchadnezzar the king made an image of gold, whose height was threescore cubits, and the breadth thereof six cubits:

4     Then an herald cried aloud, To you it is commanded, O people, nations, and languages,

5     That at what time ye hear the sound of the cornet, flute, harp, sackbut, psaltery, dulcimer, and all kinds of musick, ye fall down and worship the golden image that Nebuchadnezzar the king hath set up:

6     And whoso falleth not down and worshippeth shall the same hour be cast into the midst of a burning fiery furnace.

8     Wherefore at that time certain Chaldeans came near, and accused the Jews.

9     They spake and said to the king Nebuchadnezzar,

12     There are certain Jews whom thou hast set over the affairs of the province of Babylon, Shadrach, Meshach, and Abed-nego; these men, O king, have not regarded thee: they serve not thy gods, nor worship the golden image which thou hast set up.

13     Then Nebuchadnezzar in his rage and fury commanded to bring Shadrach, Meshach, and Abed-nego. Then they brought these men before the king.

14     Nebuchadnezzar spake and said unto them, Is it true, O Shadrach, Meshach, and Abed-nego, do not ye serve my gods, nor worship the golden image which I have set up?

16     Shadrach, Meshach, and Abed-nego, answered and said to the king, O Nebuchadnezzar, we are not careful to answer thee in this matter.

17     If it be so, our God whom we serve is able to deliver us from the burning fiery furnace, and he will deliver us out of thine hand, O king.

18     But if not, be it known unto thee, O king, that we will not serve thy gods, nor worship the golden image which thou hast set up.

19     Then was Nebuchadnezzar full of fury, and the form of his visage was changed against Shadrach, Meshach, and Abed-nego: therefore he spake, and commanded that they should heat the furnace one seven times more than it was wont to be heated.

20     And he commanded the most mighty men that were in his army to bind Shadrach, Meshach, and Abed-nego, and to cast them into the burning fiery furnace.

21     Then these men were bound in their coats, their hosen, and their hats, and their other garments, and were cast into the midst of the burning fiery furnace.

24     Then Nebuchadnezzar the king was astonied, and rose up in haste, and spake, and said unto his counsellers, Did not we cast three men bound into the midst of the fire? They answered and said unto the king, True, O king.

25     He answered and said, Lo, I see four men loose, walking in the midst of the fire, and they have no hurt; and the form of the fourth is like the Son of God.

26     Then Nebuchadnezzar came near to the mouth of the burning fiery furnace, and spake, and said, Shadrach, Meshach, and Abed-nego, ye servants of the most high God, come forth, and come hither. Then Shadrach, Meshach, and Abed-nego, came forth of the midst of the fire.

27     And the princes, governors, and captains, and the king’s counsellers, being gathered together, saw these men, upon whose bodies the fire had no power, nor was an hair of their head singed, neither were their coats changed, nor the smell of fire had passed on them.

3. Psaume 56 : 4, 5

4     Quand je suis dans la crainte, en toi je me confie.

5     Je me glorifierai en Dieu, en sa parole ; je me confie en Dieu, je ne crains rien : que peuvent me faire des hommes ?

3. Psalm 56 : 3, 4

3     What time I am afraid, I will trust in thee.

4     In God I will praise his word, in God I have put my trust; I will not fear what flesh can do unto me.

4. Matthieu 4 : 23, 24

23     Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

24     Sa renommée se répandit dans toute la Syrie, et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques ; et il les guérissait.

4. Matthew 4 : 23, 24

23     And Jesus went about all Galilee, teaching in their synagogues, and preaching the gospel of the kingdom, and healing all manner of sickness and all manner of disease among the people.

24     And his fame went throughout all Syria: and they brought unto him all sick people that were taken with divers diseases and torments, and those which were possessed with devils, and those which were lunatick, and those that had the palsy; and he healed them.

5. Matthieu 5 : 2

2     Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit :

5. Matthew 5 : 2

2     And he opened his mouth, and taught them, saying,

6. Jean 6 : 63

63     C'est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

6. John 6 : 63

63     It is the spirit that quickeneth; the flesh profiteth nothing: the words that I speak unto you, they are spirit, and they are life.

7. Romains 8 : 1, 2

1     Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.

2     En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.

7. Romans 8 : 1, 2

1     There is therefore now no condemnation to them which are in Christ Jesus, who walk not after the flesh, but after the Spirit.

2     For the law of the Spirit of life in Christ Jesus hath made me free from the law of sin and death.



Science et Santé


1. 468 : 10 (Il n’y a)-12

Il n’y a ni vie, ni vérité, ni intelligence, ni substance dans la matière. Tout est Entendement infini et sa manifestation infinie, car Dieu est Tout-en-tout.

1. 468 : 9 (There)-11

There is no life, truth, intelligence, nor substance in matter. All is infinite Mind and its infinite manifestation, for God is All-in-all.

2. 139 : 4-10

Du commencement à la fin, les Écritures abondent en récits du triomphe de l’Esprit, l’Entendement, sur la matière. Moïse prouva la puissance de l’Entendement en accomplissant ce que les hommes « appelaient des miracles ; ainsi firent Josué, Élie et Élisée. L’ère chrétienne fut inaugurée par des signes et des merveilles.

2. 139 : 4-9

From beginning to end, the Scriptures are full of accounts of the triumph of Spirit, Mind, over matter. Moses proved the power of Mind by what men called miracles; so did Joshua, Elijah, and Elisha. The Christian era was ushered in with signs and wonders.

3. 335 : 8 (L’Esprit)-16

L’Esprit, Dieu, a tout créé en Lui-même et de Lui-même. L’Esprit ne créa jamais la matière. Il n’y a rien dans l’Esprit dont puisse être créée la matière, car, comme le déclare la Bible, sans le Logos, Eon ou Parole de Dieu, « rien de ce qui a été fait n’a été fait ». L’Esprit est la seule substance, l’infini Dieu invisible et indivisible. Les choses spirituelles et éternelles sont substantielles. Les choses matérielles et temporelles sont insubstantielles.

3. 335 : 7 (Spirit)-15

Spirit, God, has created all in and of Himself. Spirit never created matter. There is nothing in Spirit out of which matter could be made, for, as the Bible declares, without the Logos, the Æon or Word of God, "was not anything made that was made." Spirit is the only substance, the in-visible and indivisible infinite God. Things spiritual and eternal are substantial. Things material and temporal are insubstantial.

4. 159 : 23-30

Les écoles de médecine voudraient que la matière, et non l’Entendement, leur fasse connaître l’état de l’homme. Elles examinent les poumons, la langue et le pouls afin de constater le degré d’harmonie ou de santé que la matière accorde à la matière — le degré de douleur ou de plaisir, d’action ou d’inaction, qu’une forme de matière accorde à une autre forme de matière.

4. 159 : 23-29

The medical schools would learn the state of man from matter instead of from Mind. They examine the lungs, tongue, and pulse to ascertain how much harmony, or health, matter is permitting to matter, — how much pain or pleasure, action or stagnation, one form of matter is allowing another form of matter.

5. 160 : 14-32

Selon l’anatomie, les nerfs sont indispensables pour transmettre aux muscles les ordres de l’entendement et produire ainsi l’action ; mais que dit l’anatomie lorsque les muscles se contractent et deviennent immobiles ? L’entendement mortel a-t-il cessé de leur parler ou leur a-t-il commandé d’être impuissants ? Les muscles, les os, le sang et les nerfs peuvent-ils se révolter contre l’entendement dans un cas et non dans un autre, et les muscles peuvent-ils se contracter en dépit de la protestation mentale ?

Si les muscles ne sont pas automoteurs en tout temps, ils ne le sont jamais, jamais capables d’agir contrairement à la direction mentale. Si les muscles peuvent cesser d’agir et se raidir de leur propre gré — être difformes ou symétriques selon leur bon plaisir ou comme le veut la maladie — ils se dirigent forcément eux-mêmes. Alors pourquoi consulter l’anatomie pour apprendre comment l’entendement mortel gouverne le muscle, si l’anatomie nous apprend tout simplement que le muscle n’est pas gouverné ainsi ?

5. 160 : 14-29

Anatomy finds a necessity for nerves to convey the mandate of mind to muscle and so cause action; but what does anatomy say when the cords contract and become immovable? Has mortal mind ceased speaking to them, or has it bidden them to be impotent? Can muscles, bones, blood, and nerves rebel against mind in one instance and not in another, and become cramped despite the mental protest?

Unless muscles are self-acting at all times, they are never so, — never capable of acting contrary to mental direction. If muscles can cease to act and become rigid of their own preference, — be deformed or symmetrical, as they please or as disease directs, — they must be self-directing. Why then consult anatomy to learn how mortal mind governs muscle, if we are only to learn from anatomy that muscle is not so governed?

6. 161 : 3-10

Vous dites : « Je me suis brûlé le doigt. » Voilà qui est parfaitement juste, plus juste que vous ne le supposez ; car c’est l’entendement mortel, non la matière, qui le brûle. L’inspiration sainte a créé des états d’esprit qui ont pu annuler l’action des flammes, comme dans le cas biblique des trois jeunes captifs hébreux, jetés dans la fournaise de Babylone ; tandis que l’état mental opposé pourrait produire la combustion spontanée.

6. 161 : 3-10

You say, "I have burned my finger." This is an exact statement, more exact than you suppose; for mortal mind, and not matter, burns it. Holy inspiration has created states of mind which have been able to nullify the action of the flames, as in the Bible case of the three young Hebrew captives, cast into the Babylonian furnace; while an opposite mental state might produce spontaneous combustion.

7. 113 : 29-37

La métaphysique divine de la Science Chrétienne, comme la méthode employée en mathématiques, prouve la règle par inversion. Par exemple : Il n’y a pas de douleur dans la Vérité, et pas de vérité dans la douleur ; pas de nerfs dans l’Entendement, et pas d’entendement dans les nerfs ; pas de matière dans l’Entendement, et pas d’entendement dans la matière ; pas de matière dans la Vie, et pas de vie dans la matière ; pas de matière dans le bien, et pas de bien dans la matière.

7. 113 : 26-32

The divine metaphysics of Christian Science, like the method in mathematics, proves the rule by inversion. For example: There is no pain in Truth, and no truth in pain; no nerve in Mind, and no mind in nerve; no matter in Mind, and no mind in matter; no matter in Life, and no life in matter; no matter in good, and no good in matter.

8. 288 : 4-9

La guerre hypothétique entre la vérité et l’erreur n’est que le conflit mental entre l’évidence des sens spirituels et le témoignage des sens matériels, et cette guerre entre l’Esprit et la chair réglera toutes les questions par la foi en l’Amour divin et par la compréhension de cet Amour.

8. 288 : 3-8

The suppositional warfare between truth and error is only the mental conflict between the evidence of the spiritual senses and the testimony of the material senses, and this warfare between the Spirit and flesh will settle all questions through faith in and the understanding of divine Love.

9. 243 : 4-10

L’Amour divin qui rendit inoffensif le serpent venimeux, qui délivra les hommes de l’huile bouillante, de la fournaise ardente, de la gueule du lion, peut guérir les malades dans tous les siècles et triompher du péché et de la mort. Il couronna les démonstrations de Jésus d’une puissance et d’un amour incomparables.

9. 243 : 4-9

The divine Love, which made harmless the poisonous viper, which delivered men from the boiling oil, from the fiery furnace, from the jaws of the lion, can heal the sick in every age and triumph over sin and death. It crowned the demonstrations of Jesus with unsurpassed power and love.

10. 162 : 18-31

En appliquant les règles de la Science dans la pratique, l’auteur a rétabli la santé dans les cas les plus graves de maladies aiguës et chroniques. Les sécrétions ont été changées, la structure a été renouvelée, des membres raccourcis ont été allongés, des jointures ankylosées ont été assouplies et des os cariés ont été rendus à leur état normal. J’ai restauré ce qu’on appelle la substance consumée des poumons, et l’organisme sain a été rétabli là même où la maladie était organique. La Science Chrétienne guérit la maladie organique aussi certainement qu’elle guérit ce qu’on appelle maladie fonctionnelle, car il faut simplement une compréhension plus complète du Principe divin de la Science Chrétienne pour en démontrer la règle supérieure.

10. 162 : 16-28

Working out the rules of Science in practice, the author has restored health in cases of both acute and chronic disease in their severest forms. Secretions have been changed, the structure has been renewed, shortened limbs have been elongated, ankylosed joints have been made supple, and carious bones have been restored to healthy conditions. I have restored what is called the lost substance of lungs, and healthy organizations have been established where disease was organic. Christian Science heals organic disease as surely as it heals what is called functional, for it requires only a fuller understanding of the divine Principle of Christian Science to demonstrate the higher rule.

11. 391 : 7-14, 20-31

Au lieu de vous soumettre aveuglément et tranquillement à la maladie, qu’elle soit à ses débuts ou dans une phase avancée, révoltez-vous contre elle. Bannissez la croyance qu’il vous soit possible de ressentir une seule douleur importune qui ne puisse être chassée par la puissance de l’Entendement, et vous pourrez ainsi empêcher que la douleur se développe dans le corps. Aucune loi de Dieu ne met obstacle à ce résultat.

Lorsque le corps est censé dire : « Je suis malade », ne vous déclarez pas coupable. Puisque la matière ne peut parler, c’est forcément l’entendement mortel qui parle ; par conséquent protestez contre cette suggestion. Si vous dites : « Je suis malade », vous vous déclarez coupable. Alors votre adversaire vous livrera au juge (l’entendement mortel), et le juge vous condamnera. La maladie n’a pas d’intelligence et ne peut donc pas dire qu’elle est quelque chose ni déclarer son nom. L’entendement mortel seul se condamne. Par conséquent dictez vos propres conditions à la maladie, et soyez juste envers vous-même et envers les autres.

11. 391 : 7-13, 18-28

Instead of blind and calm submission to the incipient or advanced stages of disease, rise in rebellion against them. Banish the belief that you can possibly entertain a single intruding pain which cannot be ruled out by the might of Mind, and in this way you can prevent the develop-ment of pain in the body. No law of God hinders this result.

When the body is supposed to say, "I am sick," never plead guilty. Since matter cannot talk, it must be mortal mind which speaks; therefore meet the intimation with a protest. If you say, "I am sick," you plead guilty. Then your adversary will deliver you to the judge (mortal mind), and the judge will sentence you. Disease has no intelligence to declare itself something and announce its name. Mortal mind alone sentences itself. Therefore make your own terms with sickness, and be just to yourself and to others.

12. 393 : 19-28, 34-4

Demeurez ferme dans votre compréhension du fait que l’Entendement divin gouverne, et que, dans la Science, l’homme reflète le gouvernement de Dieu. Ne craignez pas que la matière puisse souffrir, enfler, et s’enflammer en vertu d’une loi quelconque, puisqu’il est évident en soi que la matière ne peut ressentir ni douleur ni inflammation. Sans l’entendement mortel, votre corps ne souffrirait pas plus d’une tension ou d’une blessure que ne souffre le tronc d’un arbre que vous entaillez ou le fil électrique que vous tendez.

L’homme n’est jamais malade, car l’Entendement n’est pas malade et la matière ne peut l’être. Une fausse croyance est à la fois ce qui tente et ce qui est tenté, le péché et le pécheur, la maladie et sa cause. Il est bon d’être calme dans la maladie ; espérer vaut mieux encore ; mais le mieux de tout, c’est de comprendre que la maladie n’est pas réelle et que la Vérité peut en détruire la réalité apparente, car la compréhension de ce fait est le remède universel et parfait.

12. 393 : 16-24, 29-4

Be firm in your understanding that the divine Mind governs, and that in Science man reflects God's government. Have no fear that matter can ache, swell, and be inflamed as the result of a law of any kind, when it is self-evident that matter can have no pain nor inflammation. Your body would suffer no more from tension or wounds than the trunk of a tree which you gash or the electric wire which you stretch, were it not for mortal mind.

Man is never sick, for Mind is not sick and matter cannot be. A false belief is both the tempter and the tempted, the sin and the sinner, the disease and its cause. It is well to be calm in sick-ness; to be hopeful is still better; but to understand that sickness is not real and that Truth can destroy its seeming reality, is best of all, for this understanding is the universal and perfect remedy.

13. 120 : 12 (il)-13

…il n’appartient pas à la matière de déterminer l’état de l’homme.

13. 120 : 11 (matter)-12

…matter can make no conditions for man.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████