Dimanche 22 Août 2021 |

Dimanche 22 Août 2021



Sujet — Entendement

SubjectMind

Texte D’or : Daniel 12 : 3

« Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. »



Golden Text: Daniel 12 : 3

They that be wise shall shine as the brightness of the firmament; and they that turn many to righteousness as the stars for ever and ever.




PDF Downloads:


Click here to play the lesson audio as you read:

Also available on YouTube or SoundCloud

████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Proverbes 9 : 9, 10; Ecclésiaste 9 : 13-15; Proverbes 3 : 13, 17


9.     Donne au sage, et il deviendra plus sage ; instruis le juste, et il augmentera son savoir.

10.     Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de l'Éternel ; et la science des saints, c'est l'intelligence.

13.     J'ai aussi vu sous le soleil ce trait d'une sagesse qui m'a paru grande.

14.     Il y avait une petite ville, avec peu d'hommes dans son sein ; un roi puissant marcha sur elle, l'investit, et éleva contre elle de grands forts.

15.     Il s'y trouvait un homme pauvre et sage, qui sauva la ville par sa sagesse.

13.     Heureux l'homme qui a trouvé la sagesse, et l'homme qui possède l'intelligence !

17.     Ses voies sont des voies agréables, et tous ses sentiers sont paisibles.

Responsive Reading: Proverbs 9 : 9, 10; Ecclesiastes 9 : 13-15; Proverbs 3 : 13, 17

9.     Give instruction to a wise man, and he will be yet wiser: teach a just man, and he will increase in learning.

10.     The fear of the Lord is the beginning of wisdom: and the knowledge of the holy is understanding.

13.     This wisdom have I seen also under the sun, and it seemed great unto me:

14.     There was a little city, and few men within it; and there came a great king against it, and besieged it, and built great bulwarks against it:

15.     Now there was found in it a poor wise man, and he by his wisdom delivered the city.

13.     Happy is the man that findeth wisdom, and the man that getteth understanding.

17.     Her ways are ways of pleasantness, and all her paths are peace.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Proverbes 3 : 5-8

5     Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur, et ne t'appuie pas sur ta sagesse ;

6     Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers.

7     Ne sois point sage à tes propres yeux, crains l'Éternel, et détourne-toi du mal :

8     Ce sera la santé pour tes muscles, et un rafraîchissement pour tes os.

1. Proverbs 3 : 5-8

5     Trust in the Lord with all thine heart; and lean not unto thine own understanding.

6     In all thy ways acknowledge him, and he shall direct thy paths.

7     Be not wise in thine own eyes: fear the Lord, and depart from evil.

8     It shall be health to thy navel, and marrow to thy bones.

2. Job 22 : 21, 22

21     Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix ; tu jouiras ainsi du bonheur.

22     Reçois de sa bouche l'instruction, et mets dans ton cœur ses paroles.

2. Job 22 : 21, 22

21     Acquaint now thyself with him, and be at peace: thereby good shall come unto thee.

22     Receive, I pray thee, the law from his mouth, and lay up his words in thine heart.

3. Job 23 : 10 (il sait puis quelle), 14

10     Il sait … quelle voie j'ai suivie ; et, s'il m'éprouvait, je sortirais pur comme l'or.

14     Il accomplira donc ses desseins à mon égard, et il en concevra bien d'autres encore.

3. Job 23 : 10 (he knoweth), 14

10     …he knoweth the way that I take: when he hath tried me, I shall come forth as gold.

14     For he performeth the thing that is appointed for me: and many such things are with him.

4. Daniel 2 : 1, 2, 4, 5 (jusqu’à la 2ème,), 6 (jusqu’au 1er.), 10 (jusqu’au ;), 12 (jusqu’au 1er.), 16, 19, 23, 27 (jusqu’au :), 28 (il y a) (jusqu’au .), 46 (jusqu’à roi), 47 (adressa), 48

1     La seconde année du règne de Nebucadnetsar, Nebucadnetsar eut des songes. Il avait l'esprit agité, et ne pouvait dormir.

2     Le roi fit appeler les magiciens, les astrologues, les enchanteurs et les Chaldéens, pour qu'ils lui disent ses songes. Ils vinrent, et se présentèrent devant le roi.

4     Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne : O roi, vis éternellement ! dis le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l'explication.

5     Le roi reprit la parole et dit aux Chaldéens : La chose m'a échappé ; si vous ne me faites connaître le songe et son explication, vous serez mis en pièces,

6     Mais si vous me dites le songe et son explication, vous recevrez de moi des dons et des présents, et de grands honneurs.

10     Les Chaldéens répondirent au roi : Il n'est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi ;

12     Là-dessus le roi se mit en colère, et s'irrita violemment.

16     Et Daniel se rendit vers le roi, et le pria de lui accorder du temps pour donner au roi l'explication.

19     Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux.

23     Dieu de mes pères, je te glorifie et je te loue de ce que tu m'as donné la sagesse et la force, et de ce que tu m'as fait connaître ce que nous t'avons demandé, de ce que tu nous as révélé le secret du roi.

27     Daniel répondit en présence du roi et dit :

28     … il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps.

46     Alors le roi…

47     … adressa la parole à Daniel et dit : En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret.

48     Ensuite le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents ; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l'établit chef suprême de tous les sages de Babylone.

4. Daniel 2 : 1, 2, 4, 5 (to 4th ,), 6 (to :), 10 (to :), 12 (to ,), 16, 19, 23, 27 (to 2nd ,), 28 (there) (to .), 46 (to king), 47 (answered), 48

1     And in the second year of the reign of Nebuchadnezzar Nebuchadnezzar dreamed dreams, wherewith his spirit was troubled, and his sleep brake from him.

2     Then the king commanded to call the magicians, and the astrologers, and the sorcerers, and the Chaldeans, for to shew the king his dreams. So they came and stood before the king.

4     Then spake the Chaldeans to the king in Syriack, O king, live for ever: tell thy servants the dream, and we will shew the interpretation.

5     The king answered and said to the Chaldeans, The thing is gone from me: if ye will not make known unto me the dream, with the interpretation thereof, ye shall be cut in pieces,

6     But if ye shew the dream, and the interpretation thereof, ye shall receive of me gifts and rewards and great honour:

10     The Chaldeans answered before the king, and said, There is not a man upon the earth that can shew the king’s matter:

12     For this cause the king was angry and very furious,

16     Then Daniel went in, and desired of the king that he would give him time, and that he would shew the king the interpretation.

19     Then was the secret revealed unto Daniel in a night vision. Then Daniel blessed the God of heaven.

23     I thank thee, and praise thee, O thou God of my fathers, who hast given me wisdom and might, and hast made known unto me now what we desired of thee: for thou hast now made known unto us the king’s matter.

27     Daniel answered in the presence of the king, and said,

28     …there is a God in heaven that revealeth secrets, and maketh known to the king Nebuchadnezzar what shall be in the latter days.

46     Then the king…

47     …answered unto Daniel, and said, Of a truth it is, that your God is a God of gods, and a Lord of kings, and a revealer of secrets, seeing thou couldest reveal this secret.

48     Then the king made Daniel a great man, and gave him many great gifts, and made him ruler over the whole province of Babylon, and chief of the governors over all the wise men of Babylon.

5. Ésaïe 50 : 4, 7, 10

4     Le Seigneur, l'Éternel, m'a donné une langue exercée, pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu ; il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j'écoute comme écoutent des disciples.

7     Mais le Seigneur, l'Éternel, m'a secouru ; c'est pourquoi je n'ai point été déshonoré, c'est pourquoi j'ai rendu mon visage semblable à un caillou, sachant que je ne serais point confondu.

10     Quiconque parmi vous craint l'Éternel, qu'il écoute la voix de son serviteur ! Quiconque marche dans l'obscurité et manque de lumière, qu'il se confie dans le nom de l'Éternel, et qu'il s'appuie sur son Dieu !

5. Isaiah 50 : 4, 7, 10

4     The Lord God hath given me the tongue of the learned, that I should know how to speak a word in season to him that is weary: he wakeneth morning by morning, he wakeneth mine ear to hear as the learned.

7     For the Lord God will help me; therefore shall I not be confounded: therefore have I set my face like a flint, and I know that I shall not be ashamed.

10     Who is among you that feareth the Lord, that obeyeth the voice of his servant, that walketh in darkness, and hath no light? let him trust in the name of the Lord, and stay upon his God.

6. Matthieu 4 : 23

23     Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

6. Matthew 4 : 23

23     And Jesus went about all Galilee, teaching in their synagogues, and preaching the gospel of the kingdom, and healing all manner of sickness and all manner of disease among the people.

7. Matthieu 5 : 1, 2

1     Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.

2     Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit :

7. Matthew 5 : 1, 2

1     And seeing the multitudes, he went up into a mountain: and when he was set, his disciples came unto him:

2     And he opened his mouth, and taught them, saying,

8. Matthieu 25 : 1-13

1     Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux.

2     Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages.

3     Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles ;

4     Mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases.

5     Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent.

6     Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre !

7     Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes.

8     Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent.

9     Les sages répondirent : Non ; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.

10     Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

11     Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.

12     Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.

13     Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.

8. Matthew 25 : 1-13

1     Then shall the kingdom of heaven be likened unto ten virgins, which took their lamps, and went forth to meet the bridegroom.

2     And five of them were wise, and five were foolish.

3     They that were foolish took their lamps, and took no oil with them:

4     But the wise took oil in their vessels with their lamps.

5     While the bridegroom tarried, they all slumbered and slept.

6     And at midnight there was a cry made, Behold, the bridegroom cometh; go ye out to meet him.

7     Then all those virgins arose, and trimmed their lamps.

8     And the foolish said unto the wise, Give us of your oil; for our lamps are gone out.

9     But the wise answered, saying, Not so; lest there be not enough for us and you: but go ye rather to them that sell, and buy for yourselves.

10     And while they went to buy, the bridegroom came; and they that were ready went in with him to the marriage: and the door was shut.

11     Afterward came also the other virgins, saying, Lord, Lord, open to us.

12     But he answered and said, Verily I say unto you, I know you not.

13     Watch therefore, for ye know neither the day nor the hour wherein the Son of man cometh.

9. Colossiens 1 : 9-13

9     C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,

10     Pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu,

11     Fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.

12     Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,

13     Qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour.

9. Colossians 1 : 9-13

9     For this cause we also, since the day we heard it, do not cease to pray for you, and to desire that ye might be filled with the knowledge of his will in all wisdom and spiritual understanding;

10     That ye might walk worthy of the Lord unto all pleasing, being fruitful in every good work, and increasing in the knowledge of God;

11     Strengthened with all might, according to his glorious power, unto all patience and longsuffering with joyfulness;

12     Giving thanks unto the Father, which hath made us meet to be partakers of the inheritance of the saints in light:

13     Who hath delivered us from the power of darkness, and hath translated us into the kingdom of his dear Son:



Science et Santé


1. 373 : 16-18 (jusqu’à la 1ère,)

« La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse ».

1. 373 : 15-16 (to ,)

"The fear of the Lord is the beginning of wisdom,"

2. 275 : 12-31

Pour saisir la réalité et l’ordre de l’être dans sa Science, il vous faut commencer par considérer Dieu comme le Principe divin de tout ce qui existe réellement. L’Esprit, la Vie, la Vérité, l’Amour, ne font qu’un et sont les noms bibliques pour désigner Dieu. Toute substance, toute intelligence, toute sagesse, tout être, toute immortalité, toute cause et tout effet appartiennent à Dieu. Ce sont là Ses attributs, les manifestations éternelles de l’infini Principe divin, l’Amour. Nulle sagesse n’est sage hormis Sa sagesse ; nulle vérité n’est vraie que la Vérité divine, nul amour n’est aimable que l’Amour divin, nulle vie n’est Vie que la divine ; nul bien n’existe, sauf le bien que Dieu accorde.

La métaphysique divine, telle qu’elle est révélée à la compréhension spirituelle, montre clairement que tout est Entendement et que l’Entendement est Dieu, omnipotence, omniprésence, omniscience — c’est-à-dire, toute puissance, toute présence, toute Science. Donc tout est en réalité la manifestation de l’Entendement.

2. 275 : 10-24

To grasp the reality and order of being in its Science, you must begin by reckoning God as the divine Principle of all that really is. Spirit, Life, Truth, Love, combine as one, — and are the Scriptural names for God. All substance, intelligence, wisdom, being, immortality, cause, and effect belong to God. These are His attributes, the eternal manifestations of the infinite divine Principle, Love. No wisdom is wise but His wisdom; no truth is true, no love is lovely, no life is Life but the divine; no good is, but the good God bestows.

Divine metaphysics, as revealed to spiritual understanding, shows clearly that all is Mind, and that Mind is God, omnipotence, omnipresence, omniscience, — that is, all power, all presence, all Science. Hence all is in reality the manifestation of Mind.

3. 246 : 26-28

L’homme, gouverné par l’Entendement immortel, est toujours beau et sublime. Chaque année succédant à une autre déroule la sagesse, la beauté et la sainteté.

3. 246 : 23-26

Man, governed by immortal Mind, is always beautiful and grand. Each succeeding year unfolds wisdom, beauty, and holiness.

4. 283 : 4-13

L’Entendement est la source de tout mouvement, et il n’y a pas d’inertie qui retarde ou arrête son action perpétuelle et harmonieuse. L’Entendement est la même Vie, le même Amour et la même sagesse « hier, aujourd’hui et éternellement ». La matière et ses effets — le péché, la maladie et la mort — sont des états de l’entendement mortel qui agissent, réagissent et puis s’arrêtent. Ce ne sont pas des faits de l’Entendement. Ce ne sont pas des idées, mais des illusions. Le Principe est absolu. Il n’admet aucune erreur, mais repose sur la compréhension.

4. 283 : 4-12

Mind is the source of all movement, and there is no inertia to retard or check its perpetual and harmonious action. Mind is the same Life, Love, and wisdom "yesterday, and to-day, and forever." Matter and its effects — sin, sickness, and death — are states of mortal mind which act, react, and then come to a stop. They are not facts of Mind. They are not ideas, but illusions. Principle is absolute. It admits of no error, but rests upon understanding.

5. 89 : 20-27

L’Entendement ne dépend pas nécessairement des procédés d’éducation. Il possède en lui- même toute beauté, toute poésie, et le pouvoir de les exprimer. Nous entendons l’Esprit, Dieu, lorsque les sens se taisent. Nous sommes tous capables de faire plus que nous ne faisons. L’influence ou l’action de l’Ame confère une liberté qui explique les phénomènes de l’improvisation et la ferveur des lèvres non instruites.

5. 89 : 18-24

Mind is not necessarily dependent upon educational processes. It possesses of itself all beauty and poetry, and the power of expressing them. Spirit, God, is heard when the senses are silent. We are all capable of more than we do. The influence or action of Soul confers a freedom, which explains the phenomena of improvisation and the fervor of untutored lips.

6. 84 : 3-26, 31-8

Les anciens prophètes acquirent leur prescience en se plaçant à un point de vue spirituel incorporel, non en préfigurant le mal et en prenant la fiction pour le fait, c’est-à-dire en s’appuyant, pour prédire l’avenir, sur la corporalité et la croyance humaine. Lorsque les hommes sont suffisamment avancés dans la Science pour être en harmonie avec la vérité de l’être, ils deviennent voyants et prophètes involontairement, étant gouvernés non par des démons, des esprits ou des demi-dieux, mais par l’unique Esprit. C’est la prérogative de l’Entendement divin toujours présent et de la pensée qui est en rapport avec cet Entendement de connaître le passé, le présent et l’avenir.

La connaissance de la Science de l’être nous permet de communier plus amplement avec l’Entendement divin, de prévoir et de prédire les événements qui concernent le bien-etre universel, d’être divinement inspirés, voire d’atteindre le domaine de l’Entendement illimité.

Comprendre que l’Entendement est infini, non limité par la corporalité, qu’il n’a besoin ni de l’œil pour voir, ni de l’oreille pour entendre, ni de muscles ni d’os pour se mouvoir, c’est faire un pas vers la Science de l’Entendement par laquelle nous discernons la nature et l’existence de l’homme.

Tout ce que nous savons exactement concernant l’Esprit nous vient de Dieu, le Principe divin, et nous est enseigné par le Christ et la Science Chrétienne. Si cette Science a été apprise à fond et convenablement assimilée, nous pouvons connaître la vérité avec plus d’exactitude que l’astronome ne peut connaître les étoiles ou calculer une éclipse. Cette lecture par l’Entendement est l’opposé de l’occultisme. Elle est l’illumination de la compréhension spirituelle qui démontre les capacités de l’Ame, non du sens matériel. Ce sens-Ame vient à l’entendement humain lorsque celui-ci cède à l’Entendement divin.

De telles intuitions révèlent tout ce qui constitue et perpétue l’harmonie, nous mettant à même de faire le bien, mais non le mal.

6. 84 : 3-23, 28-9

The ancient prophets gained their foresight from a spiritual, incorporeal standpoint, not by foreshadowing evil and mistaking fact for fiction, — predicting the future from a groundwork of corporeality and human belief. When sufficiently advanced in Science to be in harmony with the truth of being, men become seers and prophets involuntarily, controlled not by demons, spirits, or demigods, but by the one Spirit. It is the prerogative of the ever-present, divine Mind, and of thought which is in rapport with this Mind, to know the past, the present, and the future.

Acquaintance with the Science of being enables us to commune more largely with the divine Mind, to foresee and foretell events which concern the universal welfare, to be divinely inspired, — yea, to reach the range of fetterless Mind.

To understand that Mind is infinite, not bounded by corporeality, not dependent upon the ear and eye for sound or sight nor upon muscles and bones for locomotion, is a step towards the Mind-science by which we discern man's nature and existence.

All we correctly know of Spirit comes from God, divine Principle, and is learned through Christ and Christian Science. If this Science has been thoroughly learned and properly digested, we can know the truth more accurately than the astronomer can read the stars or calculate an eclipse. This Mind-reading is the opposite of clairvoyance. It is the illumination of the spiritual under-standing which demonstrates the capacity of Soul, not of material sense. This Soul-sense comes to the human mind when the latter yields to the divine Mind.

Such intuitions reveal whatever constitutes and perpetuates harmony, enabling one to do good, but not evil.

7. 85 : 14-17

Il est relaté qu’un jour en cheminant avec ses disciples Jésus connut « leurs pensées » — les lut scientifiquement. C’est ainsi qu’il discernait la maladie et guérissait les malades.

7. 85 : 15-18

It is recorded that Jesus, as he once journeyed with his students, "knew their thoughts," — read them scientifically. In like manner he discerned disease and healed the sick.

8. 98 : 6-9

Le prophète d’aujourd’hui discerne à l’horizon mental les signes de ces temps, la réapparition du christianisme qui guérit les malades et détruit l’erreur, et il ne lui sera accordé aucun autre signe.

8. 98 : 4-8

The prophet of to-day beholds in the mental horizon the signs of these times, the reappearance of the Christianity which heals the sick and destroys error, and no other sign shall be given. Body cannot be saved except through Mind.

9. 378 : 4-13, 25-37

La maladie n’a pas d’intelligence. Inconsciemment vous vous condamnez vous-même à souffrir. La compréhension de ce fait vous permettra d’annuler cet arrêt porté contre vous- même et d’affronter toute circonstance avec la vérité. La maladie est inférieure à l’entendement, et l’Entendement peut la maîtriser.

Sans le prétendu entendement humain, il ne peut y avoir ni inflammation ni inertie dans le fonctionnement de l’organisme. Supprimez l’erreur et vous en détruisez les effets.

La maladie n’est pas une intelligence qui puisse disputer l’empire à l’Entendement ou détrôner l’Entendement et prendre en ses propres mains les rênes du gouvernement. La maladie n’est pas une puissance matérielle conférée par Dieu ou constituée par elle-même, qui lutte astucieusement avec l’Entendement et le domine finalement. Dieu n’a jamais doué la matière du pouvoir de rendre la Vie impuissante ou de glacer l’harmonie par une longue et froide nuit de discordance. Un tel pouvoir, sans l’autorisation divine, est inconcevable ; et s’il était possible qu’un semblable pouvoir fût divinement dirigé, il manifesterait moins de sagesse que nous n’en trouvons généralement dans les gouvernements humains.

9. 378 : 3-10, 22-32

Disease has no intelligence. Unwittingly you sentence yourself to suffer. The understanding of this will enable you to commute this self-sentence, and meet every circumstance with truth. Disease is less than mind, and Mind can control it.

Without the so-called human mind, there can be no inflammatory nor torpid action of the system. Remove the error, and you destroy its effects.

Disease is not an intelligence to dispute the empire of Mind or to dethrone Mind and take the government into its own hands. Sickness is not a God-given, nor a self-constituted material power, which copes astutely with Mind and finally conquers it. God never endowed matter with power to disable Life or to chill harmony with a long and cold night of discord. Such a power, without the divine permission, is inconceivable; and if such a power could be divinely directed, it would manifest less wisdom than we usually find displayed in human governments.

10. 379 : 6-9

C’est dans l’Entendement que se trouve la vraie juridiction du monde, régissant tout effet et reconnaissant que toute causation appartient à l’Entendement divin.

10. 379 : 6-8

The real jurisdiction of the world is in Mind, controlling every effect and recognizing all causation as vested in divine Mind.

11. 492 : 7-24, 25-28

L’être est sainteté, harmonie, immortalité. Il est déjà prouvé qu’une connaissance de ce fait, si minime soit-elle, élèvera la norme physique et morale des mortels, augmentera la longévité, purifiera et ennoblira le caractère. Ainsi le progrès détruira finalement toute erreur et mettra l’immortalité en lumière. Nous savons qu’une déclaration prouvée bonne est forcément correcte. De nouvelles pensées sont constamment exprimées. Ces deux théories contradictoires — que la matière est quelque chose, ou que tout est Entendement — se disputeront le terrain jusqu’à ce que l’une des deux soit reconnue victorieuse. Discutant sa campagne, le général Grant dit : « Je me propose de la mener jusqu’au bout d’après ce plan, cela dût-il me prendre tout l’été. » La Science dit : Tout est Entendement et l’idée de l’Entendement. Voilà le plan d’après lequel vous devez combattre jusqu’au bout. La matière ne peut vous être d’aucun secours.

Dieu est Entendement, et Dieu est infini ; donc tout est Entendement. Sur cette déclaration repose la Science de l’être, et le Principe de cette Science est divin, démontrant l’harmonie et l’immortalité.

11. 492 : 7-21 (to 2nd .), 25-28

Being is holiness, harmony, immortality. It is already proved that a knowledge of this, even in small degree, will uplift the physical and moral standard of mortals, will increase longevity, will purify and elevate character. Thus progress will finally destroy all error, and bring immortality to light. We know that a statement proved to be good must be correct. New thoughts are constantly obtaining the floor. These two contradictory theories — that matter is something, or that all is Mind — will dispute the ground, until one is acknowledged to be the victor. Discussing his campaign, General Grant said: "I propose to fight it out on this line, if it takes all summer." Science says: All is Mind and Mind's idea. You must fight it out on this line. Matter can afford you no aid.

God is Mind, and God is infinite; hence all is Mind. On this statement rests the Science of being, and the Principle of this Science is divine, demonstrating harmony and immortality.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████