Dimanche 30 Octobre 2022 |

Dimanche 30 Octobre 2022



Sujet — Châtiment Éternel

SubjectEverlasting Punishment

Texte D’or : I Jean 4 : 8

«  Dieu est amour »



Golden Text: I John 4 : 8

God is love.




PDF Downloads:


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: I Jean 3 : 11, 14, 16-18


11.     Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres,

14.     Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.

16.     Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.

17.     Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?

18.     Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

Responsive Reading: I John 3 : 11, 14, 16-18

11.     For this is the message that ye heard from the beginning, that we should love one another.

14.     We know that we have passed from death unto life, because we love the brethren. He that loveth not his brother abideth in death.

16.     Hereby perceive we the love of God, because he laid down his life for us: and we ought to lay down our lives for the brethren.

17.     But whoso hath this world’s good, and seeth his brother have need, and shutteth up his bowels of compassion from him, how dwelleth the love of God in him?

18.     My little children, let us not love in word, neither in tongue; but in deed and in truth.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Galates 5 : 14 (toute)

14     … toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

1. Galatians 5 : 14 (all)

14     …all the law is fulfilled in one word, even in this; Thou shalt love thy neighbour as thyself.

2. Marc 1 : 14 (Jésus), 15

14     … Jésus alla dans la Galilée, prêchant l'Évangile de Dieu.

15     Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle.

2. Mark 1 : 14 (Jesus), 15

14     …Jesus came into Galilee, preaching the gospel of the kingdom of God,

15     And saying, The time is fulfilled, and the kingdom of God is at hand: repent ye, and believe the gospel.

3. Luc 5 : 17-25, 27-32

17     Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.

18     Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.

19     Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus.

20     Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.

21     Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?

22     Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit : Quelles pensées avez-vous dans vos cœurs ?

23     Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?

24     Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.

25     Et, à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

27     Après cela, Jésus sortit, et il vit un publicain, nommé Lévi, assis au lieu des péages. Il lui dit : Suis-moi.

28     Et, laissant tout, il se leva, et le suivit.

29     Lévi lui donna un grand festin dans sa maison, et beaucoup de publicains et d'autres personnes étaient à table avec eux.

30     Les pharisiens et les scribes murmurèrent, et dirent à ses disciples : Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les gens de mauvaise vie ?

31     Jésus, prenant la parole, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades.

32     Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs.

3. Luke 5 : 17-25, 27-32

17     And it came to pass on a certain day, as he was teaching, that there were Pharisees and doctors of the law sitting by, which were come out of every town of Galilee, and Judæa, and Jerusalem: and the power of the Lord was present to heal them.

18     And, behold, men brought in a bed a man which was taken with a palsy: and they sought means to bring him in, and to lay him before him.

19     And when they could not find by what way they might bring him in because of the multitude, they went upon the housetop, and let him down through the tiling with his couch into the midst before Jesus.

20     And when he saw their faith, he said unto him, Man, thy sins are forgiven thee.

21     And the scribes and the Pharisees began to reason, saying, Who is this which speaketh blasphemies? Who can forgive sins, but God alone?

22     But when Jesus perceived their thoughts, he answering said unto them, What reason ye in your hearts?

23     Whether is easier, to say, Thy sins be forgiven thee; or to say, Rise up and walk?

24     But that ye may know that the Son of man hath power upon earth to forgive sins, (he said unto the sick of the palsy,) I say unto thee, Arise, and take up thy couch, and go into thine house.

25     And immediately he rose up before them, and took up that whereon he lay, and departed to his own house, glorifying God.

27     And after these things he went forth, and saw a publican, named Levi, sitting at the receipt of custom: and he said unto him, Follow me.

28     And he left all, rose up, and followed him.

29     And Levi made him a great feast in his own house: and there was a great company of publicans and of others that sat down with them.

30     But their scribes and Pharisees murmured against his disciples, saying, Why do ye eat and drink with publicans and sinners?

31     And Jesus answering said unto them, They that are whole need not a physician; but they that are sick.

32     I came not to call the righteous, but sinners to repentance.

4. Matthieu 5 : 1, 2, 20 (si)-24

1     Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.

2     Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit :

20     …si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

21     Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges.

22     Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d'être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d'être puni par le feu de la géhenne.

23     Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi,

24     Laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande.

4. Matthew 5 : 1, 2, 20 (except)-24

1     And seeing the multitudes, he went up into a mountain: and when he was set, his disciples came unto him:

2     And he opened his mouth, and taught them, saying,

20     …except your righteousness shall exceed the righteousness of the scribes and Pharisees, ye shall in no case enter into the kingdom of heaven.

21     Ye have heard that it was said by them of old time, Thou shalt not kill; and whosoever shall kill shall be in danger of the judgment:

22     But I say unto you, That whosoever is angry with his brother without a cause shall be in danger of the judgment: and whosoever shall say to his brother, Raca, shall be in danger of the council: but whosoever shall say, Thou fool, shall be in danger of hell fire.

23     Therefore if thou bring thy gift to the altar, and there rememberest that thy brother hath ought against thee;

24     Leave there thy gift before the altar, and go thy way; first be reconciled to thy brother, and then come and offer thy gift.

5. Romains 12 : 1, 9-18, 21

1     Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

9     Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien.

10     Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques.

11     Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur.

12     Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l'affliction. Persévérez dans la prière.

13     Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l'hospitalité.

14     Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.

15     Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent.

16     Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux.

17     Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes.

18     S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

21     Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien.

5. Romans 12 : 1, 9-18, 21

1     I beseech you therefore, brethren, by the mercies of God, that ye present your bodies a living sacrifice, holy, acceptable unto God, which is your reasonable service.

9     Let love be without dissimulation. Abhor that which is evil; cleave to that which is good.

10     Be kindly affectioned one to another with brotherly love; in honour preferring one another;

11     Not slothful in business; fervent in spirit; serving the Lord;

12     Rejoicing in hope; patient in tribulation; continuing instant in prayer;

13     Distributing to the necessity of saints; given to hospitality.

14     Bless them which persecute you: bless, and curse not.

15     Rejoice with them that do rejoice, and weep with them that weep.

16     Be of the same mind one toward another. Mind not high things, but condescend to men of low estate. Be not wise in your own conceits.

17     Recompense to no man evil for evil. Provide things honest in the sight of all men.

18     If it be possible, as much as lieth in you, live peaceably with all men.

21     Be not overcome of evil, but overcome evil with good.

6. I Jean 2 : 1-5, 8-10

1     Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste.

2     Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

3     Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu.

4     Celui qui dit : Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui.

5     Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en lui.

8     Toutefois, c'est un commandement nouveau que je vous écris, ce qui est vrai en lui et en vous, car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà.

9     Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.

10     Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n'est en lui.

6. I John 2 : 1-5, 8-10

1     My little children, these things write I unto you, that ye sin not. And if any man sin, we have an advocate with the Father, Jesus Christ the righteous:

2     And he is the propitiation for our sins: and not for ours only, but also for the sins of the whole world.

3     And hereby we do know that we know him, if we keep his commandments.

4     He that saith, I know him, and keepeth not his commandments, is a liar, and the truth is not in him.

5     But whoso keepeth his word, in him verily is the love of God perfected: hereby know we that we are in him.

8     Again, a new commandment I write unto you, which thing is true in him and in you: because the darkness is past, and the true light now shineth.

9     He that saith he is in the light, and hateth his brother, is in darkness even until now.

10     He that loveth his brother abideth in the light, and there is none occasion of stumbling in him.



Science et Santé


1. 496 : 6 (en Science)-8

…en Science Chrétienne, le premier devoir est d’obéir à Dieu, d’avoir un seul Entendement et d’aimer les autres comme vous-même.

1. 496 : 6 (in)-8

…in Christian Science the first duty is to obey God, to have one Mind, and to love another as yourself.

2. 88 : 18-20

Aimer son prochain comme soi-même, c’est une idée divine ; mais cette idée ne peut jamais être vue, ressentie ni comprise au moyen des sens physiques.

2. 88 : 18-20

To love one's neighbor as one's self, is a divine idea; but this idea can never be seen, felt, nor understood through the physical senses.

3. 295 : 17-25

La manifestation de Dieu à travers les mortels est comme la lumière passant à travers la vitre. La lumière et la vitre ne se confondent jamais, mais en tant que matière, la vitre est moins opaque que les murs. L’entendement mortel à travers lequel la Vérité paraît avec le plus d’éclat est celui qui a perdu beaucoup de matérialité — beaucoup d’erreur — afin de mieux laisser transparaître la Vérité. Alors, tel un nuage se fondant en une vapeur légère, il ne cache plus le soleil.

3. 295 : 16-24

The manifestation of God through mortals is as light passing through the window-pane. The light and the glass never mingle, but as matter, the glass is less opaque than the walls. The mortal mind through which Truth appears most vividly is that one which has lost much materiality — much error — in order to become a better transparency for Truth. Then, like a cloud melting into thin vapor, it no longer hides the sun.

4. 242 : 16-21

L’amour de soi est plus opaque qu’un corps solide. En obéissant patiemment à un Dieu patient, travaillons à dissoudre avec le dissolvant universel de l’Amour l’erreur adamantine — la volonté personnelle, la propre justification et l’amour de soi — qui fait la guerre à la spiritualité et qui est la loi du péché et de la mort.

4. 242 : 15-20

Self-love is more opaque than a solid body. In patient obedience to a patient God, let us labor to dissolve with the universal solvent of Love the adamant of error, — self-will, self-justification, and self-love, — which wars against spirituality and is the law of sin and death.

5. 6 : 4-6, 12-23

L’Amour divin corrige et gouverne l’homme. Les hommes peuvent pardonner, mais ce Principe divin seul réforme le pécheur.

Causer la souffrance comme conséquence du péché, c’est le moyen de détruire le péché. Tout prétendu plaisir dans le péché entraînera plus que son équivalent de douleur, jusqu’à ce que la croyance à la vie matérielle et au péché soit détruite. Pour atteindre au ciel, l’harmonie de l’être, il nous faut comprendre le Principe divin de l’être.

« Dieu est Amour. » Impossible d’en demander davantage, de regarder plus haut, d’aller plus loin. Supposer que Dieu pardonne ou punit le péché selon que l’on recherche ou non Sa clémence, c’est méconnaître l’Amour et utiliser la prière comme soupape de sûreté pour échapper aux conséquences du péché.

5. 6 : 3-5, 11-22

Divine Love corrects and governs man. Men may pardon, but this divine Principle alone reforms the sinner.

To cause suffering as the result of sin, is the means of destroying sin. Every supposed pleasure in sin will furnish more than its equivalent of pain, until belief in material life and sin is destroyed. To reach heaven, the harmony of being, we must understand the divine Principle of being.

"God is Love." More than this we cannot ask, higher we cannot look, farther we cannot go. To suppose that God forgives or punishes sin according as His mercy is sought or unsought, is to misunderstand Love and to make prayer the safety-valve for wrong-doing.

6. 290 : 19-38

Si le changement appelé la mort détruisait la croyance au péché, à la maladie et à la mort, c’est à ce moment même que l’on atteindrait au bonheur, et ce bonheur serait à jamais permanent ; mais il n’en est pas ainsi. La perfection n’est acquise que par la perfection. Ceux qui sont injustes seront encore injustes, jusqu’à ce que, en Science divine, le Christ, la Vérité, fasse disparaître toute ignorance et tout péché.

Le péché et l’erreur auxquels nous sommes asservis à l’instant de la mort ne cessent pas à ce moment-là, mais continuent jusqu’à la mort de ces erreurs. Pour être entièrement spirituel, il faut que l’homme soit impeccable, et il ne le devient que lorsqu’il arrive à la perfection. Le meurtrier, même s’il est tué au moment du crime, n’abandonne pas le péché pour autant. Il n’est pas plus spirituel parce qu’il croit que son corps est mort et apprend que son entendement cruel, lui, n’est pas mort. Ses pensées ne seront pas plus pures tant que le mal ne sera pas désarmé par le bien. Son corps est aussi matériel que son entendement et vice versa.

6. 290 : 16-32

If the change called death destroyed the belief in sin, sickness, and death, happiness would be won at the moment of dissolution, and be forever permanent; but this is not so. Perfection is gained only by perfection. They who are unrighteous shall be unrighteous still, until in divine Science Christ, Truth, removes all ignorance and sin.

The sin and error which possess us at the instant of death do not cease at that moment, but endure until the death of these errors. To be wholly spiritual, man must be sinless, and he becomes thus only when he reaches perfection. The murderer, though slain in the act, does not thereby forsake sin. He is no more spiritual for believing that his body died and learning that his cruel mind died not. His thoughts are no purer until evil is disarmed by good. His body is as material as his mind, and vice versa.

7. 291 : 1-11, 13-20

C’est une grave erreur de supposer que le péché est pardonné alors qu’on n’y a pas renoncé, que le bonheur peut être réel au sein du péché, que la prétendue mort du corps nous affranchit du péché, et que le pardon de Dieu est autre chose que la destruction du péché. Nous savons que tout sera changé « en un clin d’œil », quand sonnera la dernière trompette ; mais ce dernier appel de la sagesse ne peut venir avant que les mortels n’aient répondu à chaque appel moindre pendant que se développe le caractère chrétien. Les mortels ne doivent pas s’imaginer que la croyance à l’expérience de la mort les réveillera à l’être glorifié.

Le ciel n’est pas une localité mais un état divin de l’Entendement dans lequel toutes les manifestations de l’Entendement sont harmonieuses et immortelles, parce que le péché ne s’y trouve pas et qu’on y découvre que l’homme n’a pas de justice qui lui soit propre mais qu’il possède « l’esprit du Seigneur »*, ainsi que le dit l’Écriture.

* Bible anglaise

7. 291 : 1-11, 13-18

The suppositions that sin is pardoned while unforsaken, that happiness can be genuine in the midst of sin, that the so-called death of the body frees from sin, and that God's pardon is aught but the destruction of sin, — these are grave mistakes. We know that all will be changed "in the twinkling of an eye," when the last trump shall sound; but this last call of wisdom cannot come till mortals have already yielded to each lesser call in the growth of Christian character. Mortals need not fancy that belief in the experience of death will awaken them to glorified being.

Heaven is not a locality, but a divine state of Mind in which all the manifestations of Mind are harmonious and immortal, because sin is not there and man is found having no righteousness of his own, but in possession of "the mind of the Lord," as the Scripture says.

8. 404 : 32-12

La haine, l’envie, la malhonnêteté, la crainte, etc., rendent l’homme malade, et ni la médecine matérielle ni l’Entendement ne peuvent lui apporter un secours permanent, même physiquement, à moins de le rendre meilleur mentalement et de le délivrer ainsi de ses destructeurs. L’erreur fondamentale est l’entendement mortel. La haine enflamme les penchants brutaux. Tout homme au-dessus du type le plus grossier de la nature humaine qui s’abandonne à de mauvais mobiles ou desseins devient un malheureux souffrant sans espoir.

La Science Chrétienne ordonne à l’homme de maîtriser ses mauvais penchants — de maîtriser la haine par la bonté, la luxure par la chasteté, la vengeance par la charité, et de triompher de la tromperie par l’honnêteté. Étouffez ces erreurs dès leur naissance, si vous ne voulez pas entretenir une armée de conspirateurs contre la santé, le bonheur et le succès.

8. 404 : 29-11

Hatred, envy, dishonesty, fear, and so forth, make a man sick, and neither material medicine nor Mind can help him permanently, even in body, unless it makes him better mentally, and so delivers him from his destroyers. The basic error is mortal mind. Hatred inflames the brutal propensities. The indulgence of evil motives and aims makes any man, who is above the lowest type of manhood, a hopeless sufferer.

Christian Science commands man to master the propensities, — to hold hatred in abeyance with kindness, to conquer lust with chastity, revenge with charity, and to overcome deceit with honesty. Choke these errors in their early stages, if you would not cherish an army of conspirators against health, happiness, and success.

9. 405 : 19-22

L’homme bon peut à la longue vaincre sa crainte du péché. Telle est l’obligation du péché : se détruire lui-même. L’homme immortel démontre le gouvernement de Dieu, le bien, dans lequel il n’existe aucun pouvoir de pécher.

9. 405 : 18-21

The good man finally can overcome his fear of sin. This is sin's necessity, — to destroy itself. Immortal man demonstrates the government of God, good, in which is no power to sin.

10. 76 : 20-32

Les croyances à la souffrance, au péché et à la mort sont irréelles. Lorsque la Science divine sera universellement comprise, ces croyances n’auront aucun pouvoir sur l’homme, car l’homme est immortel et vit de par l’autorité divine.

La joie exempte de péché — la parfaite harmonie et l’immortalité de la Vie, possédant la beauté et la bonté divines illimitées, sans aucune douleur ni aucun plaisir corporels — constitue le seul homme véritable et indestructible, dont l’être est spirituel. Cet état d’existence est scientifique et intact — perfection que seuls discernent ceux qui ont la compréhension finale du Christ dans la Science divine.

10. 76 : 18-29

Suffering, sinning, dying beliefs are unreal. When divine Science is universally understood, they will have no power over man, for man is immortal and lives by divine authority.

The sinless joy, — the perfect harmony and immortality of Life, possessing unlimited divine beauty and goodness without a single bodily pleasure or pain, — constitutes the only veritable, indestructible man, whose being is spiritual. This state of existence is scientific and intact, — a perfection discernible only by those who have the final understanding of Christ in divine Science.

11. 410 : 4-8

« Voici ce qu’est la vie éternelle »*, dit Jésus — ce qu’est, non ce que sera ; et ensuite il définit la vie éternelle comme une connaissance présente de son Père et de lui-même — la connaissance de l’Amour, de la Vérité et de la Vie.

11. 410 : 4-7

"This is life eternal," says Jesus, —is, not shall be; and then he defines everlasting life as a present knowledge of his Father and of himself, — the knowledge of Love, Truth, and Life.

12. 426 : 29-33

L’homme est immortel, et le corps ne peut mourir, car la matière n’a pas de vie à abandonner. Les concepts humains nommés matière, mort, infirmité, maladie et péché, sont tout ce qui peut être détruit.

12. 426 : 29-32

Man is immortal, and the body cannot die, because matter has no life to surrender. The human concepts named matter, death, disease, sickness, and sin are all that can be destroyed.

13. 569 : 7-15

Cette parole de l’Écriture : « Tu as été fidèle en peu de choses, je te donnerai la domination sur beaucoup »*, s’accomplit littéralement quand nous sommes conscients de la suprématie de la Vérité qui fait voir le néant de l’erreur ; et nous savons que le néant de l’erreur est en proportion de sa perversité. Celui qui touche le bord de la robe du Christ et maîtrise ses croyances mortelles, l’animalité et la haine, se réjouit dans la preuve de la guérison — dans la douce certitude que Dieu est Amour.

* Bible anglaise

13. 569 : 6-14

The Scripture, "Thou hast been faithful over a few things, I will make thee ruler over many," is literally fulfilled, when we are conscious of the supremacy of Truth, by which the nothingness of error is seen; and we know that the nothingness of error is in proportion to its wickedness. He that touches the hem of Christ's robe and masters his mortal beliefs, animality, and hate, rejoices in the proof of healing, — in a sweet and certain sense that God is Love.

14. 578 : 10-12, 15-17

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car [l’amour] est avec moi : la houlette [de l’amour] et le bâton [de l’amour] me rassurent.

Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison [la conscience] de [l’amour] pour toujours*.

* Bible anglaise

14. 578 : 10-12, 16-18

Yea, though I walk through the valley of the shadow of death, I will fear no evil: for [love] is with me; [love's] rod and [love's] staff they comfort me.

Surely goodness and mercy shall follow me all the days of my life; and I will dwell in the house [the consciousness] of [love] for ever.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████