DIMANCHE 5 FÉVRIER 2023 |

DIMANCHE 5 FÉVRIER 2023



Sujet — Espirit

SubjectSpirit

Texte D’or : Actes 26 : 19

« Je n'ai point résisté à la vision céleste. »



Golden Text: Acts 26 : 19

I was not disobedient unto the heavenly vision.




PDF Downloads:


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Apocalypse 4 : 1, 2; Apocalypse 21 : 1, 3-5, 7


1.     Voici, une porte était ouverte dans le ciel.

2.     Aussitôt je fus ravi en esprit.

1.     Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

3.     Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

4.     Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

5.     Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables.

7.     Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

Responsive Reading: Revelation 4 : 1, 2Revelation 21 : 1, 3-5, 7

1.     Behold, a door was opened in heaven.

2.     And immediately I was in the spirit.

1.     And I saw a new heaven and a new earth: for the first heaven and the first earth were passed away; and there was no more sea.

3.     And I heard a great voice out of heaven saying, Behold, the tabernacle of God is with men, and he will dwell with them, and they shall be his people, and God himself shall be with them, and be their God.

4.     And God shall wipe away all tears from their eyes; and there shall be no more death, neither sorrow, nor crying, neither shall there be any more pain: for the former things are passed away.

5.     And he that sat upon the throne said, Behold, I make all things new. And he said unto me, Write: for these words are true and faithful.

7.     He that overcometh shall inherit all things; and I will be his God, and he shall be my son.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Jean 1 : 1, 3, 4, 9 (la véritable), 12 (à tous ceux), 13

1     Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

3     Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

4     En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

9     … la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.

12     … à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,

13     Non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

1. John 1 : 1, 3, 4, 9 (the), 12 (as), 13

1     In the beginning was the Word, and the Word was with God, and the Word was God.

3     All things were made by him; and without him was not any thing made that was made.

4     In him was life; and the life was the light of men.

9     …the true Light, which lighteth every man that cometh into the world.

12     …as many as received him, to them gave he power to become the sons of God, even to them that believe on his name:

13     Which were born, not of blood, nor of the will of the flesh, nor of the will of man, but of God.

2. Jean 3 : 1 (il)-3, 5 (je)-7, 34

1     … il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,

2     Qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.

3     Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

5     … je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

6     Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.

7     Ne t'étonne pas que je t'aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau.

34     Car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l'Esprit avec mesure.

2. John 3 : 1-3, 5 (I)-7, 34

1     There was a man of the Pharisees, named Nicodemus, a ruler of the Jews:

2     The same came to Jesus by night, and said unto him, Rabbi, we know that thou art a teacher come from God: for no man can do these miracles that thou doest, except God be with him.

3     Jesus answered and said unto him, Verily, verily, I say unto thee, Except a man be born again, he cannot see the kingdom of God.

5     I say unto thee, Except a man be born of water and of the Spirit, he cannot enter into the kingdom of God.

6     That which is born of the flesh is flesh; and that which is born of the Spirit is spirit.

7     Marvel not that I said unto thee, Ye must be born again.

34     For he whom God hath sent speaketh the words of God: for God giveth not the Spirit by measure unto him.

3. Jean 6 : 16-20, 28, 29, 63, 64 (jusqu’au 1er.), 66-69

16     Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent au bord de la mer.

17     Étant montés dans une barque, ils traversaient la mer pour se rendre à Capernaüm. Il faisait déjà nuit, et Jésus ne les avait pas encore rejoints.

18     Il soufflait un grand vent, et la mer était agitée.

19     Après avoir ramé environ vingt-cinq ou trente stades, ils virent Jésus marchant sur la mer et s'approchant de la barque. Et ils eurent peur.

20     Mais Jésus leur dit : C'est moi ; n'ayez pas peur !

28     Ils lui dirent : Que devons-nous faire, pour faire les œuvres de Dieu ?

29     Jésus leur répondit : L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.

63     C'est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

64     Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point.

66     Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui.

67     Jésus donc dit aux douze : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ?

68     Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.

69     Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu.

3. John 6 : 16-20, 28, 29, 63, 64 (to 1st .), 66-69

16     And when even was now come, his disciples went down unto the sea,

17     And entered into a ship, and went over the sea toward Capernaum. And it was now dark, and Jesus was not come to them.

18     And the sea arose by reason of a great wind that blew.

19     So when they had rowed about five and twenty or thirty furlongs, they see Jesus walking on the sea, and drawing nigh unto the ship: and they were afraid.

20     But he saith unto them, It is I; be not afraid.

28     Then said they unto him, What shall we do, that we might work the works of God?

29     Jesus answered and said unto them, This is the work of God, that ye believe on him whom he hath sent.

63     It is the spirit that quickeneth; the flesh profiteth nothing: the words that I speak unto you, they are spirit, and they are life.

64     But there are some of you that believe not.

66     From that time many of his disciples went back, and walked no more with him.

67     Then said Jesus unto the twelve, Will ye also go away?

68     Then Simon Peter answered him, Lord, to whom shall we go? thou hast the words of eternal life.

69     And we believe and are sure that thou art that Christ, the Son of the living God.

4. Jean 11 : 1, 4, 17, 21, 23-26, 32-35, 38-44

1     Il y avait un homme malade, Lazare, de Béthanie, village de Marie et de Marthe, sa sœur.

4     Après avoir entendu cela, Jésus dit : Cette maladie n'est point à la mort ; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.

17     Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre.

21     Marthe dit à Jésus : Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.

23     Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera.

24     Je sais, lui répondit Marthe, qu'il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.

25     Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ;

26     Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ?

32     Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu'elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit : Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.

33     Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému.

34     Et il dit : Où l'avez-vous mis ? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois.

35     Jésus pleura.

38     Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée devant.

39     Jésus dit : Otez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit : Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là.

40     Jésus lui dit : Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?

41     Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.

42     Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours ; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

43     Ayant dit cela, il cria d'une voix forte : Lazare, sors !

44     Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.

4. John 11 : 1, 4, 17, 21, 23-26, 32-35, 38-44

1     Now a certain man was sick, named Lazarus, of Bethany, the town of Mary and her sister Martha.

4     When Jesus heard that, he said, This sickness is not unto death, but for the glory of God, that the Son of God might be glorified thereby.

17     Then when Jesus came, he found that he had lain in the grave four days already.

21     Then said Martha unto Jesus, Lord, if thou hadst been here, my brother had not died.

23     Jesus saith unto her, Thy brother shall rise again.

24     Martha saith unto him, I know that he shall rise again in the resurrection at the last day.

25     Jesus said unto her, I am the resurrection, and the life: he that believeth in me, though he were dead, yet shall he live:

26     And whosoever liveth and believeth in me shall never die. Believest thou this?

32     Then when Mary was come where Jesus was, and saw him, she fell down at his feet, saying unto him, Lord, if thou hadst been here, my brother had not died.

33     When Jesus therefore saw her weeping, and the Jews also weeping which came with her, he groaned in the spirit, and was troubled,

34     And said, Where have ye laid him? They said unto him, Lord, come and see.

35     Jesus wept.

38     Jesus therefore again groaning in himself cometh to the grave. It was a cave, and a stone lay upon it.

39     Jesus said, Take ye away the stone. Martha, the sister of him that was dead, saith unto him, Lord, by this time he stinketh: for he hath been dead four days.

40     Jesus saith unto her, Said I not unto thee, that, if thou wouldest believe, thou shouldest see the glory of God?

41     Then they took away the stone from the place where the dead was laid. And Jesus lifted up his eyes, and said, Father, I thank thee that thou hast heard me.

42     And I knew that thou hearest me always: but because of the people which stand by I said it, that they may believe that thou hast sent me.

43     And when he thus had spoken, he cried with a loud voice, Lazarus, come forth.

44     And he that was dead came forth, bound hand and foot with graveclothes: and his face was bound about with a napkin. Jesus saith unto them, Loose him, and let him go.

5. Romains 8 : 1, 14, 31

1     Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.

14     Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

31     Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

5. Romans 8 : 1, 14, 31

1     There is therefore now no condemnation to them which are in Christ Jesus, who walk not after the flesh, but after the Spirit.

14     For as many as are led by the Spirit of God, they are the sons of God.

31     What shall we then say to these things? If God be for us, who can be against us?

6. Apocalypse 12 : 10, 12 (jusqu’au 1er.), 17 (gard[ez])

10     Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.

12     C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux.

17     …gard[ez] les commandements de Dieu et… [ayez] le témoignage de Jésus.

6. Revelation 12 : 10, 12 (to 1st .), 17 (keep)

10     And I heard a loud voice saying in heaven, Now is come salvation, and strength, and the kingdom of our God, and the power of his Christ: for the accuser of our brethren is cast down, which accused them before our God day and night.

12     Therefore rejoice, ye heavens, and ye that dwell in them.

17     …keep the commandments of God, and have the testimony of Jesus Christ.

7. Luc 17 : 21 (Car)

21     Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.

7. Luke 17 : 21 (for)

21     …for, behold, the kingdom of God is within you.



Science et Santé


1. 73 : 7 (l’Esprit est)-8

…l’Esprit est Dieu, et l’homme est Sa ressemblance.

1. 73 : 7 (Spirit is)

Spirit is God, and man is His likeness.

2. 90 : 27-8

Admettre en son for intérieur que l’homme est la propre ressemblance de Dieu met l’homme à même de saisir l’idée infinie. Cette conviction ferme la porte à la mort et l’ouvre toute grande sur l’immortalité. Il faudra finalement arriver à comprendre et à reconnaître l’Esprit, et nous ferions bien d’employer notre temps à résoudre les mystères de l’existence par la compréhension du Principe divin. A présent nous ne savons pas ce qu’est l’homme, mais nous le saurons certainement lorsque l’homme reflétera Dieu.

Le Révélateur nous dit qu’il vit « un nouveau ciel et une nouvelle terre ». Vous êtes-vous jamais représenté ce ciel et cette terre, habités par des êtres que gouverne la sagesse suprême ?

Débarrassons-nous de la croyance que l’homme est séparé de Dieu, et n’obéissons qu’au Principe divin, la Vie et l’Amour. Voilà le grand point de départ de toute vraie croissance spirituelle.

2. 90 : 24-8

The admission to one's self that man is God's own likeness sets man free to master the infinite idea. This conviction shuts the door on death, and opens it wide towards immortality. The understanding and recognition of Spirit must finally come, and we may as well improve our time in solving the mysteries of being through an apprehension of divine Principle. At present we know not what man is, but we certainly shall know this when man reflects God.

The Revelator tells us of "a new heaven and a new earth." Have you ever pictured this heaven and earth, inhabited by beings under the control of supreme wisdom?

Let us rid ourselves of the belief that man is separated from God, and obey only the divine Principle, Life and Love. Here is the great point of departure for all true spiritual growth.

3. 369 : 5-23

L’homme se rend maître de la matière dans la mesure où celle-ci perd pour le sens humain toute entité en tant qu’homme. Il pénètre dans un sens plus divin des faits et comprend la théologie de Jésus telle qu’il l’a démontrée en guérissant les malades, en ressuscitant les morts et en marchant sur les flots. Toutes ces œuvres manifestaient l’empire de Jésus sur la croyance que la matière est substance, qu’elle peut être l’arbitre de la vie ou construire une forme d’existence quelconque.

Nous ne lisons jamais dans la Bible que Luc ou Paul aient fait une réalité de la maladie afin de découvrir quelque moyen de la guérir. Jésus ne demandait jamais si la maladie était aiguë ou chronique, il ne recommandait jamais d’observer les lois de l’hygiène, ne prescrivait jamais de médicaments, ne priait jamais pour savoir si c’était la volonté de Dieu qu’un homme restât en vie. Il comprenait que l’homme, dont la Vie est Dieu, est immortel, et il savait que l’homme n’a pas deux vies, l’une devant être détruite et l’autre rendue indestructible.

3. 369 : 5-22

In proportion as matter loses to human sense all entity as man, in that proportion does man become its master. He enters into a diviner sense of the facts, and comprehends the theology of Jesus as demonstrated in healing the sick, raising the dead, and walking over the wave. All these deeds manifested Jesus' control over the belief that matter is substance, that it can be the arbiter of life or the constructor of any form of existence.

We never read that Luke or Paul made a reality of disease in order to discover some means of healing it. Jesus never asked if disease were acute or chronic, and he never recommended attention to laws of health, never gave drugs, never prayed to know if God were willing that a man should live. He understood man, whose Life is God, to be immortal, and knew that man has not two lives, one to be destroyed and the other to be made indestructible.

4. 75 : 14-17

Jésus ressuscita Lazare grâce à sa compréhension que Lazare n’était pas mort, non en admettant que son corps était mort et était ensuite revenu à la vie.

4. 75 : 13-16

Jesus restored Lazarus by the understanding that Lazarus had never died, not by an admission that his body had died and then lived again.

5. 67 : 37-6

L’époque approche où la compréhension de la vérité de l’être sera la base de la vraie religion. Actuellement les mortels progressent lentement de crainte d’être jugés ridicules. Ils sont esclaves de la mode, de l’orgueil et des sens. Nous apprendrons un jour comment l’Esprit, le grand architecte, a créé les hommes et les femmes dans la Science.

5. 67 : 32-6

The epoch approaches when the understanding of the truth of being will be the basis of true religion. At present mortals progress slowly for fear of being thought ridiculous. They are slaves to fashion, pride, and sense. Sometime we shall learn how Spirit, the great architect, has created men and women in Science.

6. 192 : 4-11 (jusqu’au 2ème.), 22-24, 36-15 (jusqu’au 2ème.)

Nous ne sommes Scientistes Chrétiens que dans la mesure où nous cessons de nous appuyer sur ce qui est faux et que nous saisissons ce qui est vrai. Nous ne sommes Scientistes Chrétiens que lorsque nous quittons tout pour le Christ. Les opinions humaines ne sont pas spirituelles. Elles viennent de ce que l’oreille entend, de la corporalité au lieu de venir du Principe, et du mortel au lieu de l’immortel. L’Esprit n’est pas séparé de Dieu. L’Esprit est Dieu.

Dans la Science, il ne peut y avoir de pouvoir opposé à Dieu, et il faut que les sens physiques abandonnent leur faux témoignage.

Je fus appelée à Lynn auprès de M. Clark, qui était alité depuis six mois par suite d’une coxalgie causée par une chute sur un pieu pointu quand il était tout jeune. Comme j’entrais dans la maison je rencontrai son médecin qui me dit que le patient était mourant. Le médecin venait de sonder l’ulcère à la hanche, et dit que l’os était carié sur plusieurs centimètres. Il me montra même la sonde qui témoignait de cet état de l’os. Le médecin sortit. M. Clark était couché, les yeux fixes et éteints. La sueur de la mort perlait à son front. Je m’approchai de son chevet. Au bout de quelques instants son visage changea ; la pâleur de la mort fit place à un teint naturel. Ses paupières se fermèrent doucement et sa respiration devint normale ; il dormait. Au bout de dix minutes environ, il ouvrit les yeux et dit : « Je me sens renaître. Je n’éprouve plus aucune souffrance. »

6. 192 : 4-10 (to 2nd .), 19-21, 32-14 (to 2nd .)

We are Christian Scientists, only as we quit our reliance upon that which is false and grasp the true. We are not Christian Scientists until we leave all for Christ. Human opinions are not spiritual. They come from the hearing of the ear, from corporeality instead of from Principle, and from the mortal instead of from the immortal. Spirit is not separate from God. Spirit is God.

In Science, you can have no power opposed to God, and the physical senses must give up their false testimony.

I was called to visit Mr. Clark in Lynn, who had been confined to his bed six months with hip-disease, caused by a fall upon a wooden spike when quite a boy. On entering the house I met his physician, who said that the patient was dying. The physician had just probed the ulcer on the hip, and said the bone was carious for several inches. He even showed me the probe, which had on it the evidence of this condition of the bone. The doctor went out. Mr. Clark lay with his eyes fixed and sightless. The dew of death was on his brow. I went to his bedside. In a few moments his face changed; its death-pallor gave place to a natural hue. The eyelids closed gently and the breathing became natural; he was asleep. In about ten minutes he opened his eyes and said: "I feel like a new man. My suffering is all gone."

7. 194 : 2-5

En me rappelant cette brève expérience, je ne puis manquer de discerner la coïncidence de l’idée spirituelle de l’homme et de l’Entendement divin.

7. 194 : 2-5

Reviewing this brief experience, I cannot fail to discern the coincidence of the spiritual idea of man with the divine Mind.

8. 561 : 18-24

Jean vit dans la coïncidence de l’humain et du divin, manifestée dans l’homme Jésus, la divinité embrassant l’humanité dans la Vie et sa démonstration — réduisant à la perception et à la compréhension humaines la Vie qui est Dieu. Dans la révélation divine, le moi matériel et corporel disparaît, et l’idée spirituelle est comprise.

8. 561 : 16-21

John saw the human and divine coincidence, shown in the man Jesus, as divinity embracing humanity in Life and its demonstration, — reducing to human perception and understanding the Life which is God. In divine revelation, material and corporeal selfhood disappear, and the spiritual idea is understood.

9. 573 : 14-2

Accompagnant cette conscience scientifique il y eut une autre révélation, savoir la déclaration venant du ciel, harmonie suprême, que Dieu, le Principe divin de l’harmonie, est toujours avec les hommes et qu’ils sont Son peuple. Ainsi, l’homme n’était plus regardé comme un misérable pécheur, mais comme le bienheureux enfant de Dieu. Pourquoi ? Parce que le sens corporel que saint Jean avait des cieux et de la terre avait disparu et que ce faux sens avait fait place au sens spirituel, l’état subjectif qui lui permettait de voir le nouveau ciel et la nouvelle terre, lesquels impliquent l’idée spirituelle et la conscience de la réalité. Nous avons donc l’autorité de l’Écriture pour conclure qu’une telle récognition de l’être est, et a été, possible aux hommes dans cet état actuel d’existence — que nous pouvons devenir conscients, ici-bas et dès maintenant, de la cessation de la mort, de la tristesse et de la douleur. Voilà bien un avant-goût de la Science Chrétienne absolue. Prenez courage, ô vous qui souffrez, car cette réalité de l’être apparaîtra assurément un jour et de quelque manière. Il n’y aura plus de douleur, et toutes larmes seront essuyées. Lorsque vous lirez cela, souvenez-vous des paroles de Jésus : « Le royaume de Dieu est au-dedans de vous. »* Il est donc possible d’avoir cette conscience spirituelle dès maintenant.

* Bible anglaise

9. 573 : 13-2

Accompanying this scientific consciousness was another revelation, even the declaration from heaven, supreme harmony, that God, the divine Principle of harmony, is ever with men, and they are His people. Thus man was no longer regarded as a miserable sinner, but as the blessed child of God. Why? Because St. John's corporeal sense of the heavens and earth had vanished, and in place of this false sense was the spiritual sense, the subjective state by which he could see the new heaven and new earth, which involve the spiritual idea and consciousness of reality. This is Scriptural authority for concluding that such a recognition of being is, and has been, possible to men in this present state of existence, — that we can become conscious, here and now, of a cessation of death, sorrow, and pain. This is indeed a foretaste of absolute Christian Science. Take heart, dear sufferer, for this reality of being will surely appear sometime and in some way. There will be no more pain, and all tears will be wiped away. When you read this, remember Jesus' words, "The kingdom of God is within you." This spiritual consciousness is therefore a present possibility.

10. 208 : 22-26

Apprenons à connaître le réel et l’éternel, et préparons-nous pour le règne de l’Esprit, le royaume des cieux — le règne et le gouvernement de l’harmonie universelle, harmonie qui ne peut être perdue ni demeurer à jamais invisible.

1 justify">Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6

EOM

10. 208 : 20-24

Let us learn of the real and eternal, and prepare for the reign of Spirit, the kingdom of heaven, — the reign and rule of universal harmony, which cannot be lost nor remain forever unseen.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████