Dimanche 8 Mars 2020 |

Dimanche 8 Mars 2020



Sujet — L’Homme

SubjectMan

Texte D’or : Philippiens 4 : 13

« Je puis tout par celui qui me fortifie. »



Golden Text: Philippians 4 : 13

I can do all things through Christ which strengtheneth me.




PDF Downloads:


Click here to play the lesson audio as you read:

Also available on YouTube or SoundCloud

████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée:


21.     Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix ; tu jouiras ainsi du bonheur.

22.     Reçois de sa bouche l'instruction, et mets dans ton cœur ses paroles.

23.     Tu seras rétabli, si tu reviens au Tout Puissant, si tu éloignes l'iniquité de ta tente.

10.     Il sait néanmoins quelle voie j'ai suivie ; et, s'il m'éprouvait, je sortirais pur comme l'or.

11.     Mon pied s'est attaché à ses pas ; j'ai gardé sa voie, et je ne m'en suis point détourné.

13.     Mais sa résolution est arrêtée ; qui s'y opposera ? Ce que son âme désire, il l'exécute.

14.     Il accomplira donc ses desseins à mon égard, et il en concevra bien d'autres encore.

Responsive Reading: Job 22 : 21-23 • Job 23 : 10, 11, 13, 14

21.     Acquaint now thyself with him, and be at peace: thereby good shall come unto thee.

22.     Receive, I pray thee, the law from his mouth, and lay up his words in thine heart.

23.     If thou return to the Almighty, thou shalt be built up, thou shalt put away iniquity far from thy tabernacles.

10.     He knoweth the way that I take: when he hath tried me, I shall come forth as gold.

11.     My foot hath held his steps, his way have I kept, and not declined.

13.     But he is in one mind, and who can turn him? and what his soul desireth, even that he doeth.

14.     For he performeth the thing that is appointed for me: and many such things are with him.



La Leçon Sermon



La Bible


1. II Samuel 22 : 33

33     C'est Dieu qui est ma puissante forteresse, et qui me conduit dans la voie droite.

1. II Samuel 22 : 33

33     God is my strength and power: and he maketh my way perfect.

2. Daniel 2 : 1-6, 10, 12, 16-20, 25-28 (jusqu’au 1er.), 36, 46-48

1     La seconde année du règne de Nebucadnetsar, Nebucadnetsar eut des songes. Il avait l'esprit agité, et ne pouvait dormir.

2     Le roi fit appeler les magiciens, les astrologues, les enchanteurs et les Chaldéens, pour qu'ils lui disent ses songes. Ils vinrent, et se présentèrent devant le roi.

3     Le roi leur dit : J'ai eu un songe ; mon esprit est agité, et je voudrais connaître ce songe.

4     Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne : O roi, vis éternellement ! dis le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l'explication.

5     Le roi reprit la parole et dit aux Chaldéens : La chose m'a échappé ; si vous ne me faites connaître le songe et son explication, vous serez mis en pièces, et vos maisons seront réduites en un tas d'immondices.

6     Mais si vous me dites le songe et son explication, vous recevrez de moi des dons et des présents, et de grands honneurs. C'est pourquoi dites-moi le songe et son explication.

10     Les Chaldéens répondirent au roi : Il n'est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi ; aussi jamais roi, quelque grand et puissant qu'il ait été, n'a exigé une pareille chose d'aucun magicien, astrologue ou Chaldéen.

12     Là-dessus le roi se mit en colère, et s'irrita violemment. Il ordonna qu'on fasse périr tous les sages de Babylone.

16     Et Daniel se rendit vers le roi, et le pria de lui accorder du temps pour donner au roi l'explication.

17     Ensuite Daniel alla dans sa maison, et il instruisit de cette affaire Hanania, Mischaël et Azaria, ses compagnons,

18     Les engageant à implorer la miséricorde du Dieu des cieux, afin qu'on ne fît pas périr Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone.

19     Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux.

20     Daniel prit la parole et dit : Béni soit le nom de Dieu, d'éternité en éternité ! A lui appartiennent la sagesse et la force.

25     Arjoc conduisit promptement Daniel devant le roi, et lui parla ainsi : J'ai trouvé parmi les captifs de Juda un homme qui donnera l'explication au roi.

26     Le roi prit la parole et dit à Daniel, qu'on nommait Beltschatsar : Es-tu capable de me faire connaître le songe que j'ai eu et son explication ?

27     Daniel répondit en présence du roi et dit : Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de découvrir au roi.

28     Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps.

36     Voilà le songe. Nous en donnerons l'explication devant le roi.

46     Alors le roi Nebucadnetsar tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel, et il ordonna qu'on lui offrît des sacrifices et des parfums.

47     Le roi adressa la parole à Daniel et dit : En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret.

48     Ensuite le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents ; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l'établit chef suprême de tous les sages de Babylone.

2. Daniel 2 : 1-6, 10, 12, 16-20, 25-28 (to .), 36, 46-48

1     And in the second year of the reign of Nebuchadnezzar Nebuchadnezzar dreamed dreams, wherewith his spirit was troubled, and his sleep brake from him.

2     Then the king commanded to call the magicians, and the astrologers, and the sorcerers, and the Chaldeans, for to shew the king his dreams. So they came and stood before the king.

3     And the king said unto them, I have dreamed a dream, and my spirit was troubled to know the dream.

4     Then spake the Chaldeans to the king in Syriack, O king, live for ever: tell thy servants the dream, and we will shew the interpretation.

5     The king answered and said to the Chaldeans, The thing is gone from me: if ye will not make known unto me the dream, with the interpretation thereof, ye shall be cut in pieces, and your houses shall be made a dunghill.

6     But if ye shew the dream, and the interpretation thereof, ye shall receive of me gifts and rewards and great honour: therefore shew me the dream, and the interpretation thereof.

10     The Chaldeans answered before the king, and said, There is not a man upon the earth that can shew the king’s matter: therefore there is no king, lord, nor ruler, that asked such things at any magician, or astrologer, or Chaldean.

12     For this cause the king was angry and very furious, and commanded to destroy all the wise men of Babylon.

16     Then Daniel went in, and desired of the king that he would give him time, and that he would shew the king the interpretation.

17     Then Daniel went to his house, and made the thing known to Hananiah, Mishael, and Azariah, his companions:

18     That they would desire mercies of the God of heaven concerning this secret; that Daniel and his fellows should not perish with the rest of the wise men of Babylon.

19     Then was the secret revealed unto Daniel in a night vision. Then Daniel blessed the God of heaven.

20     Daniel answered and said, Blessed be the name of God for ever and ever: for wisdom and might are his:

25     Then Arioch brought in Daniel before the king in haste, and said thus unto him, I have found a man of the captives of Judah, that will make known unto the king the interpretation.

26     The king answered and said to Daniel, whose name was Belteshazzar, Art thou able to make known unto me the dream which I have seen, and the interpretation thereof?

27     Daniel answered in the presence of the king, and said, The secret which the king hath demanded cannot the wise men, the astrologers, the magicians, the soothsayers, shew unto the king;

28     But there is a God in heaven that revealeth secrets, and maketh known to the king Nebuchadnezzar what shall be in the latter days.

36     This is the dream; and we will tell the interpretation thereof before the king.

46     Then the king Nebuchadnezzar fell upon his face, and worshipped Daniel, and commanded that they should offer an oblation and sweet odours unto him.

47     The king answered unto Daniel, and said, Of a truth it is, that your God is a God of gods, and a Lord of kings, and a revealer of secrets, seeing thou couldest reveal this secret.

48     Then the king made Daniel a great man, and gave him many great gifts, and made him ruler over the whole province of Babylon, and chief of the governors over all the wise men of Babylon.

3. Proverbes 3 : 1, 4-6

1     Mon fils, n'oublie pas mes enseignements, et que ton cœur garde mes préceptes ;

4     Tu acquerras ainsi de la grâce et une raison saine, aux yeux de Dieu et des hommes.

5     Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur, et ne t'appuie pas sur ta sagesse ;

6     Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers.

3. Proverbs 3 : 1, 4-6

1     My son, forget not my law; but let thine heart keep my commandments:

4     So shalt thou find favour and good understanding in the sight of God and man.

5     Trust in the Lord with all thine heart; and lean not unto thine own understanding.

6     In all thy ways acknowledge him, and he shall direct thy paths.

4. Jean 5 : 1-10 (jusqu’au 1er.), 16-19, 30 (jusqu’au :)

1     Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.

2     Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.

3     Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau ;

4     Car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l'eau ; et celui qui y descendait le premier après que l'eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie.

5     Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans.

6     Jésus, l'ayant vu couché, et sachant qu'il était malade depuis longtemps, lui dit : Veux- tu être guéri ?

7     Le malade lui répondit : Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine quand l'eau est agitée, et, pendant que j'y vais, un autre descend avant moi.

8     Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche.

9     Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha.

10     C'était un jour de sabbat.

16     C'est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu'il faisait ces choses le jour du sabbat.

17     Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu'à présent ; moi aussi, j'agis.

18     A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.

19     Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement.

30     Je ne puis rien faire de moi-même :

4. John 5 : 1-9, 16-19, 30 (to 1st :)

1     After this there was a feast of the Jews; and Jesus went up to Jerusalem.

2     Now there is at Jerusalem by the sheep market a pool, which is called in the Hebrew tongue Bethesda, having five porches.

3     In these lay a great multitude of impotent folk, of blind, halt, withered, waiting for the moving of the water.

4     For an angel went down at a certain season into the pool, and troubled the water: whosoever then first after the troubling of the water stepped in was made whole of whatsoever disease he had.

5     And a certain man was there, which had an infirmity thirty and eight years.

6     When Jesus saw him lie, and knew that he had been now a long time in that case, he saith unto him, Wilt thou be made whole?

7     The impotent man answered him, Sir, I have no man, when the water is troubled, to put me into the pool: but while I am coming, another steppeth down before me.

8     Jesus saith unto him, Rise, take up thy bed, and walk.

9     And immediately the man was made whole, and took up his bed, and walked: and on the same day was the sabbath.

16     And therefore did the Jews persecute Jesus, and sought to slay him, because he had done these things on the sabbath day.

17     But Jesus answered them, My Father worketh hitherto, and I work.

18     Therefore the Jews sought the more to kill him, because he not only had broken the sabbath, but said also that God was his Father, making himself equal with God.

19     Then answered Jesus and said unto them, Verily, verily, I say unto you, The Son can do nothing of himself, but what he seeth the Father do: for what things soever he doeth, these also doeth the Son likewise.

30     I can of mine own self do nothing:

5. Jean 14 : 10 (le Père qui)

10     … le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les oeuvres.

5. John 14 : 10 (the Father that)

10     …the Father that dwelleth in me, he doeth the works.



Science et Santé


1. 281 : 13-16

L’unique Ego, l’unique Entendement ou Esprit appelé Dieu, est individualité infinie, qui donne toute forme, toute grâce, et reflète en l’homme et les choses individuels et spirituels la réalité et la divinité.

1. 281 : 14-17

The one Ego, the one Mind or Spirit called God, is infinite individuality, which supplies all form and comeliness and which reflects reality and divinity in individual spiritual man and things.

2. 475 : 4-24

Question. — Qu’est-ce que l’homme ?

Réponse. — L’homme n’est pas matière ; il n’est pas composé de cerveau, de sang, d’os et d’autres éléments matériels. Les Écritures nous apprennent que l’homme est fait à l’image et à la ressemblance de Dieu. La matière n’est pas cette ressemblance. La ressemblance de l’Esprit ne peut être si dissemblable à l’Esprit. L’homme est spirituel et parfait, et, parce qu’il est spirituel et parfait, il faut le comprendre ainsi en Science Chrétienne. L’homme est idée, l’image, de l’Amour ; il n’est pas physique. Il est l’idée composée de Dieu, incluant toutes les idées justes ; le terme générique pour tout ce qui reflète l’image et la ressemblance de Dieu ; l’identité consciente de l’être telle qu’elle est révélée dans la Science, où l’homme est le reflet de Dieu, l’Entendement, et par conséquent est éternel ; ce qui n’a pas d’entendement séparé de Dieu ; ce qui n’a pas une seule qualité qui ne dérive de la Divinité ; ce qui ne possède ni vie, ni intelligence, ni pouvoir créateur qui lui soient propres, mais reflète spirituellement tout ce qui appartient à son Créateur.

2. 475 : 5-22

Question. — What is man?

Answer. — Man is not matter; he is not made up of brain, blood, bones, and other material elements. The Scriptures inform us that man is made in the image and likeness of God. Matter is not that likeness. The likeness of Spirit cannot be so unlike Spirit. Man is spiritual and perfect; and because he is spiritual and perfect, he must be so understood in Christian Science. Man is idea, the image, of Love; he is not physique. He is the compound idea of God, including all right ideas; the generic term for all that reflects God's image and likeness; the conscious identity of being as found in Science, in which man is the reflection of God, or Mind, and therefore is eternal; that which has no separate mind from God; that which has not a single quality underived from Deity; that which possesses no life, intelligence, nor creative power of his own, but reflects spiritually all that belongs to his Maker.

3. 258 : 10-16 page suivante

L’homme est plus qu’une forme matérielle renfermant un entendement qui doit s’échapper de son enveloppe pour devenir immortel. L’homme reflète l’infinité, et ce reflet est la vraie idée de Dieu.

Dieu exprime en l’homme l’idée infinie qui se développe à jamais, et qui, partant d’une base illimitée, s’élargit et s’élève de plus en plus. L’Entendement manifeste tout ce qui existe dans l’infinitude de la Vérité. Nous ne savons rien de plus de l’homme en tant qu’image et ressemblance véritables et divines que nous ne savons de Dieu.

Le Principe infini est reflété par l’idée infinie et par l’individualité spirituelle, mais les prétendus sens matériels n’ont aucune connaissance ni du Principe ni de son idée. Les capacités humaines s’étendent et se perfectionnent dans la mesure où l’humanité gagne la vraie conception de l’homme et de Dieu.

Les mortels ont un sens bien imparfait de l’homme spirituel et de la portée infinie de sa pensée. L’homme spirituel possède la Vie éternelle. N’étant jamais né et ne mourant jamais, il est impossible à l’homme, gouverné par Dieu dans la Science éternelle, de déchoir de son état élevé.

Grâce au sens spirituel, vous pouvez discerner le cœur de la divinité et commencer ainsi à comprendre dans la Science le terme générique homme. L’homme n’est pas absorbé en la Divinité, et l’homme ne peut perdre son individualité, car il reflète la Vie éternelle ; il n’est pas non plus une idée isolée et solitaire, car il représente l’Entendement infini, la totalité de toute substance.

En Science divine, l’homme est la vraie image de Dieu. La nature divine fut le mieux exprimée en Christ Jésus, qui projeta sur les mortels le reflet plus vrai de Dieu et éleva leur vie plus haut que ne le permettaient leurs pauvres modèles de pensées — pensées qui représentaient l’homme comme déchu, malade, pécheur et mourant. La compréhension, semblable à celle de Christ, de l’être scientifique et de la guérison divine renferme un Principe parfait et une idée parfaite — Dieu parfait et homme parfait — comme base de la pensée et de la démonstration.

3. 258 : 9-14 next page

Man is more than a material form with a mind inside, which must escape from its environments in order to be immortal. Man reflects infinity, and this reflection is the true idea of God.

God expresses in man the infinite idea forever developing itself, broadening and rising higher and higher from a boundless basis. Mind manifests all that exists in the infinitude of Truth. We know no more of man as the true divine image and likeness, than we know of God.

The infinite Principle is reflected by the infinite idea and spiritual individuality, but the material so-called senses have no cognizance of either Principle or its idea. The human capacities are enlarged and perfected in proportion as humanity gains the true conception of man and God.

Mortals have a very imperfect sense of the spiritual man and of the infinite range of his thought. To him belongs eternal Life. Never born and never dying, it were impossible for man, under the government of God in eternal Science, to fall from his high estate.

Through spiritual sense you can discern the heart of divinity, and thus begin to comprehend in Science the generic term man. Man is not absorbed in Deity, and man cannot lose his individuality, for he reflects eternal Life; nor is he an isolated, solitary idea, for he represents infinite Mind, the sum of all substance.

In divine Science, man is the true image of God. The divine nature was best expressed in Christ Jesus, who threw upon mortals the truer reflection of God and lifted their lives higher than their poor thought-models would allow, — thoughts which presented man as fallen, sick, sinning, and dying. The Christlike understanding of scientific being and divine healing includes a perfect Principle and idea, — perfect God and perfect man, — as the basis of thought and demonstration.

4. 302 : 3-26

Le corps et l’entendement matériels sont temporels, mais l’homme réel est spirituel et éternel. L’identité de l’homme réel n’est pas perdue, mais trouvée grâce à cette explication ; car par elle l’infinitude consciente de l’existence et dé toute identité est discernée et demeure inchangée. Il est impossible que l’homme perde quoi que ce soit de réel, puisque Dieu est tout et que l’homme Le possède éternellement. La notion que l’entendement est dans la matière et que les prétendus plaisirs et douleurs, la naissance, le péché, la maladie et la mort de la matière sont réels, est une croyance mortelle ; et cette croyance est tout ce qui sera jamais perdu.

En continuant notre définition de l’homme, souvenons-nous que l’homme immortel et harmonieux a toujours existé, et qu’il est toujours au-delà et au-dessus de l’illusion mortelle que la vie, la substance et l’intelligence existent dans la matière. Cette proposition est fondée sur des faits, non sur des fables. La Science de l’être révèle que l’homme est parfait, de même que le Père est parfait, parce que l’Ame, ou l’Entendement, de l’homme spirituel est Dieu, le Principe divin de tout être, et parce que cet homme réel est gouverné par l’Ame, non par les sens, par la loi de l’Esprit, non par les prétendues lois de la matière.

4. 302 : 3-24

The material body and mind are temporal, but the real man is spiritual and eternal. The identity of the real man is not lost, but found through this explanation; for the conscious infinitude of existence and of all identity is thereby discerned and remains unchanged. It is impossible that man should lose aught that is real, when God is all and eternally his. The notion that mind is in matter, and that the so-called pleasures and pains, the birth, sin, sickness, and death of matter, are real, is a mortal belief; and this belief is all that will ever be lost.

Continuing our definition of man, let us remember that harmonious and immortal man has existed forever, and is always beyond and above the mortal illusion of any life, substance, and intelligence as existent in matter. This statement is based on fact, not fable. The Science of being reveals man as perfect, even as the Father is perfect, because the Soul, or Mind, of the spiritual man is God, the divine Principle of all being, and because this real man is governed by Soul instead of sense, by the law of Spirit, not by the so-called laws of matter.

5. 94 : 1-12, 26-27 (jusqu’à la ,), 33-35

Jésus enseignait qu’il y a un seul Dieu, un seul Esprit, qui fait l’homme à l’image et à la ressemblance de Dieu — de l’Esprit, non de la matière. L’homme reflète la Vérité, la Vie et l’Amour infinis. La nature de l’homme, ainsi comprise, renferme tout ce qu’impliquent les termes « image » et « ressemblance » tels qu’ils sont employés dans l’Écriture. L’énoncé vraiment chrétien et scientifique de la personnalité et de la relation de l’homme à Dieu, ainsi que la démonstration qui l’accompagnait, exaspérèrent les rabbins, et ils dirent : « Crucifie- le ! Crucifie-le !... Selon notre loi, il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu. »

Notre Maître lisait facilement les pensées du genre humain.

Posséder quelque peu ce discernement est un indice de croissance spirituelle et d’union avec les capacités infinies de l’unique Entendement.

5. 94 : 1-11, 24 (to ,), 30-32 (to 1st .)

Jesus taught but one God, one Spirit, who makes man in the image and likeness of Himself, — of Spirit, not of matter. Man reflects infinite Truth, Life, and Love. The nature of man, thus understood, includes all that is implied by the terms "image" and "likeness" as used in Scripture. The truly Christian and scientific statement of personality and of the relation of man to God, with the demonstration which accompanied it, incensed the rabbis, and they said: "Crucify him, crucify him …. by our law he ought to die, because he made himself the Son of God."

Our Master easily read the thoughts of mankind,

An approximation of this discernment indicates spiritual growth and union with the infinite capacities of the one Mind.

6. 128 : 6 (les hommes)-20

… les hommes d’affaires et les savants ont trouvé que la Science Chrétienne rehausse leur endurance et leur puissance mentale, augmente leur discernement du caractère, leur donne de la perspicacité et de la compréhensivité ainsi que la faculté de surpasser leurs aptitudes ordinaires. L’entendement humain, pénétré de cette compréhension spirituelle, devient plus souple, est capable de plus d’endurance, est moins prisonnier de lui-même et a besoin de moins de repos. Une connaissance de la Science de l’être développe les facultés et les possibilités latentes de l’homme. Elle donne plus d’étendue à l’atmosphère de la pensée, accordant aux mortels l’accès à des domaines plus larges et plus élevés. Elle élève le penseur à son élément natif de pénétration et de perspicacité.

6. 128 : 7 (business)-19

…business men and cultured scholars have found that Christian Science enhances their endurance and mental powers, enlarges their perception of character, gives them acuteness and comprehensiveness and an ability to exceed their ordinary capacity. The human mind, imbued with this spiritual understanding, becomes more elastic, is capable of greater endurance, escapes somewhat from itself, and requires less repose. A knowledge of the Science of being develops the latent abilities and possibilities of man. It extends the atmosphere of thought, giving mortals access to broader and higher realms. It raises the thinker into his native air of insight and perspicacity.

7. 519 : 13-23

Les facultés humaines sont lentes à discerner et à comprendre la création de Dieu, ainsi que la puissance et la présence divines qu’elle comporte et qui en attestent l’origine spirituelle. Les mortels ne connaîtront jamais l’infini avant d’avoir dépouillé le vieil homme et d’être parvenus à l’image et à la ressemblance spirituelles. Peut-on sonder l’infinité ? Comment Le proclamerons-nous jusqu’à ce que, selon les paroles de l’apôtre, « nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme parfait, à la mesure de la stature parfaite du Christ »*?

* Bible anglaise

7. 519 : 11-21

Human capacity is slow to discern and to grasp God's creation and the divine power and presence which go with it, demonstrating its spiritual origin. Mortals can never know the infinite, until they throw off the old man and reach the spiritual image and likeness. What can fathom infinity! How shall we declare Him, till, in the language of the apostle, "we all come in the unity of the faith, and of the knowledge of the Son of God, unto a perfect man, unto the measure of the stature of the fulness of Christ"?


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████