Dimanche 9 Décembre 2018 |

Dimanche 9 Décembre 2018



Sujet — DIEU LA SEULE CAUSE ET LE SEUL CRÉATEUR

Texte D’or : PSAUME 100 : 3



« Sachez que l'Éternel est Dieu ! C'est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons ; nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage. »




PDF Downloads:


Click here to play the lesson audio as you read:

Also available on SoundCloud

████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Lecture Alternée: Ésaïe 65 : 18, 19, 23; Ésaïe 66 : 9, 10, 12, 13


18.     Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l'allégresse, à cause de ce que je vais créer ; car je vais créer Jérusalem pour l'allégresse, et son peuple pour la joie.

19.     Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ; on n'y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris.

23.     Ils ne travailleront pas en vain, et ils n'auront pas des enfants pour les voir périr ; car ils formeront une race bénie de l'Éternel, et leurs enfants seront avec eux.

9.     Ouvrirais-je le sein maternel, pour ne pas laisser enfanter ? dit l'Éternel ; Moi, qui fais naître, empêcherais-je d'enfanter ? dit ton Dieu.

10.     Réjouissez-vous avec Jérusalem, faites d'elle le sujet de votre allégresse, vous tous qui l'aimez ; tressaillez avec elle de joie, vous tous qui menez deuil sur elle ;

12.     Car ainsi parle l'Éternel : Voici, je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent débordé, et vous serez allaités ; vous serez portés sur les bras, et caressés sur les genoux.

13.     Comme un homme que sa mère console, ainsi je vous consolerai ; vous serez consolés dans Jérusalem.



La Leçon Sermon



La Bible


1. Job 33 : 4

4     L'esprit de Dieu m'a créé, et le souffle du Tout Puissant m'anime.

2. Ésaïe 40 : 1, 2 (jusqu’à la 3ème,), 3-5, 10, 11

1     Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu.

2     Parlez au cœur de Jérusalem, et criez lui que sa servitude est finie, que son iniquité est expiée,

3     Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l'Éternel, aplanissez dans les lieux arides une route pour notre Dieu.

4     Que toute vallée soit exhaussée, que toute montagne et toute colline soient abaissées ! Que les coteaux se changent en plaines, et les défilés étroits en vallons !

5     Alors la gloire de l'Éternel sera révélée, et au même instant toute chair la verra ; car la bouche de l'Éternel a parlé.

10     Voici, le Seigneur, l'Éternel vient avec puissance, et de son bras il commande ; voici, le salaire est avec lui, et les rétributions le précèdent.

11     Comme un berger, il paîtra son troupeau, il prendra les agneaux dans ses bras, et les portera dans son sein ; il conduira les brebis qui allaitent.

3. Luc 1 : 5-8, 11 (un ange)-16, 18-22, 24 (jusqu’au .), 57-60, 62-64, 67-80

5     Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia ; sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Élisabeth.

6     Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d'une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur.

7     Ils n'avaient point d'enfants, parce qu'Élisabeth était stérile ; et ils étaient l'un et l'autre avancés en âge.

8     Or, pendant qu'il s'acquittait de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe, il fut appelé par le sort.

11     … un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l'autel des parfums.

12     Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s'empara de lui.

13     Mais l'ange lui dit : Ne crains point, Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

14     Il sera pour toi un sujet de joie et d'allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.

15     Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l'Esprit Saint dès le sein de sa mère ;

16     Il ramènera plusieurs des fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu ;

18     Zacharie dit à l'ange : A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.

19     L'ange lui répondit : Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu ; j'ai été envoyé pour te parler, et pour t'annoncer cette bonne nouvelle.

20     Et voici, tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu'au jour où ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru à mes paroles, qui s'accompliront en leur temps.

21     Cependant, le peuple attendait Zacharie, s'étonnant de ce qu'il restait si longtemps dans le temple.

22     Quand il sortit, il ne put leur parler, et ils comprirent qu'il avait eu une vision dans le temple ; il leur faisait des signes, et il resta muet.

24     Quelque temps après, Élisabeth, sa femme, devint enceinte.

57     Le temps où Élisabeth devait accoucher arriva, et elle enfanta un fils.

58     Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait éclater envers elle sa miséricorde, et ils se réjouirent avec elle.

59     Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils l'appelaient Zacharie, du nom de son père.

60     Mais sa mère prit la parole, et dit : Non, il sera appelé Jean.

62     Et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu'on l'appelle.

63     Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit : Jean est son nom. Et tous furent dans l'étonnement.

64     Au même instant, sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia, et il parlait, bénissant Dieu.

67     Zacharie, son père, fut rempli du Saint Esprit, et il prophétisa, en ces mots :

68     Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'il a visité et racheté son peuple,

69     Et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, son serviteur,

70     Comme il l'avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, -

71     Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent !

72     C'est ainsi qu'il manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance,

73     Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,

74     De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte,

75     En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.

76     Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut ; car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,

77     Afin de donner à son peuple la connaissance du salut par le pardon de ses péchés,

78     Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, en vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d'en haut,

79     Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.

80     Or, l'enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu'au jour où il se présenta devant Israël.

4. Amos 5 : 4 (jusqu’au :), 8

4     Car ainsi parle l'Éternel à la maison d'Israël :

8     Il a créé les Pléiades et l'Orion, il change les ténèbres en aurore, il obscurcit le jour pour en faire la nuit, il appelle les eaux de la mer, et les répand à la surface de la terre : L'Éternel est son nom.



Science et Santé


1. 502 : 28 (Il n’y a)-4

Il n’y a qu’un créateur et qu’une création. Cette création consiste dans le déroulement d’idées spirituelles avec leurs identités qui sont incluses dans l’Entendement infini et à jamais réfléchies. Ces idées s’étendent de l’infinitésimal à l’infinité, et les idées les plus élevées sont les fils et les filles de Dieu.

2. 506 : 18-22

L’Esprit, Dieu, rassemble les pensées non encore formées dans les canaux qui leur conviennent et déroule ces pensées, de même qu’Il ouvre les pétales d’une sainte intention afin que cette intention puisse se manifester.

3. 518 : 30-7

Rien n’est nouveau pour l’Esprit. Rien ne peut être nouveau pour l’Entendement éternel, auteur de toutes choses, qui, de toute éternité, connaît Ses propres idées. La Divinité était satisfaite de Son œuvre. Comment aurait-Elle pu ne pas l’être, puisque la création spirituelle était la conséquence, l’émanation de Sa propre capacité infinie et de Sa sagesse immortelle ?

4. 302 : 33-22

Même en Science Chrétienne, la reproduction par les idées individuelles de l’Esprit ne fait que réfléchir la puissance créatrice du Principe divin de ces idées. La réflexion, par la manifestation mentale, des formes innombrables de l’Entendement, formes qui peuplent le royaume du réel, est régie par l’Entendement, le Principe gouvernant la réflexion. La multiplication des enfants de Dieu ne vient d’aucun pouvoir propagateur dans la matière, elle est la réflexion de l’Esprit.

Les particularités infimes des individualités moindres reflètent l’unique individualité divine et sont comprises dans l’Esprit et formées par l’Esprit, non par la sensation matérielle. Tout ce qui reflète l’Entendement, la Vie, la Vérité et l’Amour, est conçu et engendré spirituellement ; mais la proposition que l’homme est conçu et développé à la fois spirituellement et matériellement, ou à la fois par Dieu et par l’homme, contredit cette vérité éternelle. Toute la vanité des siècles ne pourra jamais faire que ces propositions contraires soient toutes deux vraies. La Science divine met la cognée à la racine de l’illusion que la vie, l’entendement, est formée par le corps matériel ou y réside, et la Science détruira finalement cette illusion par la destruction de toute erreur par elle-même et par la compréhension glorifiée de la Science de la Vie.

5. 582 : 15-21

ÉPOUSE. Pureté et innocence, concevant l’homme comme idée de Dieu ; un sens de l’Ame, qui possède la félicité spirituelle et qui est heureux mais ne peut souffrir.

ÉPOUX . Compréhension spirituelle ; la pure conscience du fait que Dieu, le Principe divin, crée l’homme comme Sa propre idée spirituelle, et que Dieu est le seul pouvoir créateur.

6. 263 : 1-22

Les mortels sont des égotistes. Ils croient être des travailleurs indépendants, des auteurs personnels, et même des créateurs privilégiés de quelque chose que la Divinité ne voulait pas ou ne pouvait pas créer. Les créations de l’entendement mortel sont matérielles. Seul l’homme spirituel immortel représente la vérité de la création.

Lorsque l’homme mortel fondra ses pensées concernant l’existence avec le spirituel et agira uniquement comme Dieu agit, il ne tâtonnera plus dans l’obscurité et ne s’attachera plus à la terre faute d’avoir goûté le ciel. Les croyances charnelles nous frustrent. Elles font de l’homme un hypocrite involontaire, qui produit le mal alors qu’il voudrait créer le bien, qui forme la difformité alors qu’il voudrait dessiner la grâce et la beauté, et fait du mal à ceux qu’il voudrait bénir. Il devient un faux créateur en toutes choses et se croit un demi-dieu. Son « toucher réduit l’espérance en poussière, la poussière que nous avons tous foulée ». Il pourrait dire dans le langage de la Bible : « Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. »

Il ne peut y avoir qu’un créateur, qui a tout créé.

7. 61 : 3-7, 10-13, 25-31

Il faut que, dans les affections humaines, le bien l’emporte sur le mal et le spirituel sur l’animal, sinon le bonheur ne sera jamais gagné. L’accession à cet état céleste améliorerait notre descendance, diminuerait le crime, et donnerait un but plus élevé à l’ambition. … Les enfants dont les parents ont une mentalité spirituellement élevée héritent de qualités plus intellectuelles, d’un esprit mieux équilibré et d’une constitution plus robuste.

La propagation de l’espèce humaine ne comporte-t-elle pas une plus grande responsabilité, un devoir plus grave, que la culture de votre jardin ou l’élevage du bétail en vue d’augmenter vos troupeaux ? Rien de ce qui est indigne d’être perpétué ne devrait être transmis aux enfants.

La formation des mortels doit considérablement s’améliorer pour faire progresser le genre humain.

8. 236 : 14-22

La mère est l’éducatrice la plus puissante pour ou contre le crime. Ses pensées forment l’embryon d’un autre entendement mortel et inconsciemment le façonnent, soit d’après un modèle qui lui est odieux, soit grâce à l’influence divine, « d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne ». D’où l’importance de la Science Chrétienne, qui nous fait connaître le seul Entendement et l’accessibilité du bien comme remède à tous les maux.

9. 178 : 8-18, 24-29

L’hérédité n’est pas une loi. La cause lointaine de la maladie, ou croyance lointaine à la maladie, n’est pas dangereuse en raison de son antériorité et du rapport entre les pensées mortelles du passé et celles du présent. La cause prédisposante et la cause déterminante de la maladie sont mentales.

Supposons qu’un adulte ait une difformité produite antérieurement à sa naissance par la frayeur de sa mère. Ce cas chronique ne sera pas difficile à guérir lorsqu’on l’aura arraché à la croyance humaine et basé sur la Science ou l’Entendement divin, à qui toutes choses sont possibles.

Dans la mesure de notre compréhension de la Science Chrétienne, nous sommes affranchis de la croyance à l’hérédité, à l’entendement dans la matière ou magnétisme animal ; et nous désarmons le péché de son pouvoir imaginaire dans la mesure où nous comprenons spirituellement ce qu’est l’être immortel.

10. 68 : 30-1

La Science Chrétienne présente le déroulement, non l’accroissement ; elle manifeste, non une croissance matérielle partant de la molécule pour aboutir à l’entendement, mais une communication de l’Entendement divin à l’homme et à l’univers. Dans la mesure où cessera la génération humaine, la chaîne intacte de l’être éternel et harmonieux sera discernée spirituellement ; et l’homme, non de la terre et terrestre, mais coexistant avec Dieu, apparaîtra.

11. 69 : 14-18

Comprendre spirituellement qu’il y a un seul créateur, Dieu, cela explique toute la création, confirme les Écritures, apporte la douce assurance qu’il n’y a ni séparation ni douleur, et que l’homme est impérissable, parfait et éternel.


████████████████████████████████████████████████████████████████████████


Les Devoirs Quotidiens

de Mary Baker Eddy

Prière quotidienne

Il sera du devoir de tout membre de cette Église de prier chaque jour : « Que Ton règne vienne » ; que le règne de la Vérité, de la Vie et de l’Amour divins soit établi en moi, et élimine de moi tout péché ; et puisse Ta Parole enrichir les affections de toute l’humanité et la gouverner !q

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 4

Règle pour les mobiles et les actes

Ni l’animosité, ni un attachement purement personnel ne doivent déterminer les mobiles ou les actes des membres de l’Église Mère. Dans la Science, l’Amour divin seul gouverne l’homme ; et un Scientiste Chrétien reflète les douces aménités de l’Amour, en réprouvant le péché, et en manifestant un véritable esprit de fraternité, de charité et de pardon. Les membres de cette Église doivent journellement veiller et prier pour être délivrés de tout mal, pour ne pas prophétiser, juger, condamner, conseiller, influencer ou être influencés d’une manière erronée.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 1

Vigilance face au devoir

Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné.

Manuel de l’Église, Article VIII, Sect. 6


████████████████████████████████████████████████████████████████████████